Haute Ecole Libre Mosane

Le Président

Le Président de la Haute Ecole Libre Mosane (HELMo) est Marc DUBRU.

Il préside le Pouvoir Organisateur de HELMo depuis janvier 2014. Il succède à Etienne FLORKIN, Président de 2008 à 2013.





Coordonnées de contact :
Bénédicte DELSERRE, Assistante de direction,
b.delserre@helmo.be, 04/220.61.02


Parcours professionnel

Marc DUBRU est né le 3 octobre 1948 à Braine-le-Comte. Il est diplômé ingénieur civil de l' Ecole Royale militaire, ingénieur in het industrieel beleid de la KUL et est titulaire d'un troisième cycle de l'Institut Royal de Défense. Il habite Liers, est marié, a deux enfants et sept petits-enfants.

Après une première carrière à la Défense qui l'a vu occuper différentes fonctions principalement dans les domaines de la gestion et de la logistique, il a réorienté sa carrière vers l'enseignement supérieur, dans un premier temps comme chargé de cours en fonction accessoire en promotion sociale et ensuite, comme directeur de HEC Liège. En 1999, il devient Directeur-Président de cette Haute Ecole dont le nombre d'étudiants est en croissance, surtout au niveau des formations à horaire décalé. Il a pendant son second mandat l'occasion de gérer un changement fondamental.

En effet, les perspectives ouvertes par la Déclaration de Bologne faisant suite au décret sur les Hautes Ecoles de 1995 et la difficulté nouvelle à recruter des enseignants de haut niveau amènent les Autorités de HEC au début des années 2000 à envisager et réaliser ensuite une mutation stratégique importante. Grâce au fait que, même si ce n'était pas pour les mêmes raisons, les conclusions de l'analyse de HEC rejoignaient l'analyse stratégique de l'ecole d'administration des Affaires et de l'Ulg, cette mutation a mené à la fusion de HEC avec la Faculté d'économie et de gestion de l'ULg en une nouvelle ecole de Gestion de l'ULg, appelée HEC-ULg, dotée d'une certaine autonomie.

Marc DUBRU a  alors exercé un premier mandat de  Directeur général de cette Ecole de Gestion de 2004 à début 2009, date à laquelle il a été admis à la pension. Il a occupé depuis lors des fonctions à titre bénévole. Après avoir créé le département Formation de la Croix-Rouge de la Belgique francophone, il assure la Présidence de cette même ONG pour la Province de Liège, ainsi que celle de la St Vincent de Paul de Rocourt.

Au 1er janvier 2014, il accède à la présidence de HELMo.

3 questions à Marc DUBRU :

- Pourquoi avez-vous accepté de devenir Président du PO de HELMo?
Parce que j'étais motivé par la perspective de pouvoir rendre un service à une communauté éducative importante à la fois par sa taille et par sa mission dans une Région qui doit se redresser rapidement car elle va devoir prendre de plus en plus son avenir en mains. Ce service vient selon moi en complémentarité utile à l'excellent travail des équipes de Direction, souvent plongées dans un quotidien représentant déjà une charge de travail très lourde. Dès lors, un rôle utile du PO et en particulier de ses membres indépendants, comme l'est le Président, peut être d'interpeller, de poser des questions, de donner des impulsions et d'accompagner principalement dans les domaines impliquant le moyen et le long terme.
Cette motivation est due aussi à l'exemple des éminents services rendus à leurs institutions respectives par des Présidents de PO avec qui j'ai pu travailler, comme Louis de Spirlet, Yves Noël ou Etienne Florkin, à qui j'ai l'honneur de succéder.

- Quel(s) objectif(s) souhaitez-vous atteindre dans les années à venir pour HELMo?
Les objectifs à atteindre par HELMo dans les années à venir sont, selon moi, à co-construire de manière continue par les "parties prenantes". Selon ce que j'ai pu observer pendant des années au CA, ces objectifs vont dans le sens de la qualité et de la volonté d'être une HE de référence dans le Pôle Liège- Luxembourg et je m'inscris évidemment dans cette direction.
Personnellement, je tenterai de faire prendre en compte dans ce travail l'évolution socio économique de la Région que nous sommes appelés à servir prioritairement. Cela pourrait enrichir une formulation de nos objectifs qui exprimerait la nécessité de proposer à nos étudiants des formations qui leur assurent un développement personnel et professionnel de qualité et qui les arment aussi pour développer des activités génératrices d'emplois pour d'autres. Je tenterai aussi de faire utiliser l'outil de comparaison (benchmarking) avec ce que d'autres systèmes d' enseignement réalisent, en Belgique et dans les pays qui, de plus en plus, seront les concurrents de nos Régions.

- Comment définiriez-vous, aujourd'hui, la Haute Ecole HELMo?
HELMo m'apparaît tout d'abord comme une institution qui impressionne par sa taille et sa diversité. Malgré cela, et bien qu'étant le résultat d'une fusion encore récente, HELMo est désormais un acteur de référence et pas une somme d'acteurs dans le paysage de l'enseignement supérieur en province de Liège. HELMo m'apparaît aussi comme une communauté éducative pleine de richesses et d'idéal.


Voir aussi www.marcdubru.be/