Haute Ecole Libre Mosane

Colloque sur l’ambiguïté des dispositifs en GRH

bcd1aa8a-5e46-4b4f-93b8-0dd5734213a5

Le vendredi 7 décembre 2018, les étudiants de Master 2 du Master en Gestion Publique ont eu l’opportunité d’assister au colloque organisé par le réseau HR Public sur le thème de « L’ambiguïté des dispositifs de gestion des ressources humaines de leur dénomination à leur pratique ». Cette journée de conférence clôturait le cycle 2018 intitulé VUCA (acronyme de Volatility, Uncertainty, Complexity & Ambiguity) et portait spécifiquement sur le thème de l’Ambiguïté en GRH. Des experts issus des différents niveaux de pouvoirs et actifs dans le secteur public sont venus témoigner.

Sous l’égide de deux professeurs de l’ULB (Marie Göransson et Ann Lenaerts), les étudiants ont suivi avec attention les exposés relatifs aux pratiques d’évaluation du personnel réalisés par Laura Szabo pour le SPF Intérieur, Dirk Leonard pour la ville de Bruxelles et Stéfanie Gheyle pour la ville de Gand. A travers leurs discours, les étudiants ont pu constater que les évaluations récurrentes et formalisées des travailleurs cédaient progressivement leur place à des pratiques de feedback réguliers, pour lesquels managers comme travailleurs doivent être formés.

L’après-midi était dédiée aux dispositifs NWOW, c’est à-dire les New Ways of Working très en vogue actuellement. Cette nouvelle tendance influence 3 aspects fondamentaux de la conception du travail, les « 3 B » :
  • Bricks désigne l’espace spatio-temporel de travail qui connaît d’importantes évolutions (par ex : non-assignation des postes de travail, introduction du télétravail…)
  • Bytes en lien avec l’utilisation croissante des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le cadre du travail (par ex : virtualisation de la relation interpersonnel, digitalisation des documents, partage des informations et ressources de travail sur des plateformes en ligne…)
  • Behaviour introduisant des nouveaux modes de pensée managériale, notamment par le biais du management participatif, ou par l’entreprise libérée, ou encore par l’« emporwerment » des travailleurs.
Trois intervenants sont venus présenter l’évolution de ces pratiques de NWOW dans leur organisation : Fabienne De Mortier pour la Fédération Wallonie Bruxelles, Frédéric Fontaine pour Bruxelles Environnement et Gilles Custers pour la commune de Pont-à-Celles.

Les étudiants sont rentrés comblés par cette journée instructive et enrichissante, parfaitement en adéquation avec leurs études orientées sur la gestion publique, durant laquelle ils ont eu la joie d’écouter des orateurs expérimentés et de très grande qualité.
14729349_543848305806639_581954615316244821_n.png
45430982_908248336033299_219075548645687296_o.jpg


Contact: Stéphanie Cintori
Publié le : 17-12-18