Haute Ecole Libre Mosane

f008ec47-3bb1-42b2-b938-364e9aa7727f
64420ecb-e3bf-4705-90a9-625878cd2be2

Couvrir les risques

Bachelier en Assurances

Le Bachelier en Assurances est une formation polyvalente aux aspects techniques, juridiques et commerciaux. Appliquer la législation en matière d'assurances, évaluer les risques, les prévenir et les tarifer, fournir les informations relatives aux contrats, conseiller la meilleure couverture à un prospect, assurer le suivi d’un sinistre, calculer ou vérifier le montant de l’indemnité, sont autant de tâches susceptibles de faire partie du quotidien d’un bachelier en assurances. 

Si la formation vise à la maîtrise des différents produits d’assurances et des techniques de prévention des risques, elle est cependant multidisciplinaire et elle fait la part belle à l’application de savoirs et de savoir-faire en droit, en économie, en gestion et en comptabilité. Elle procure également un solide bagage en finance. Les compétences communicatives verbales et écrites   (en français, en néerlandais et en anglais) constituent un autre pivot de la formation. La conduite des activités professionnelles dans le secteur de l’assurance requérant aussi la maîtrise des outils bureautiques (traitement de texte, présentation assistée par ordinateur, tableur, bases de données), ces derniers font partie intégrante du programme d’études.

La formation est découpée en trois blocs de 60 crédits, chaque bloc étant structuré en Unités d’Enseignement (U.E.) obligatoires. Ces dernières sont soit disciplinaires, soit articulées autour du développement et de l’acquisition des compétences attendues, soit centrées sur des situations professionnelles.  La logique qui a dicté la structuration du programme d’études est double, celle de la progressivité dans l’acquisition des compétences et celle des interdépendances.

Dans une recherche de transversalité et de plus grande intégration des matières, deux épreuves intégratives ont été construites.  Dans chacune d’elles, les étudiants sont placés dans une situation professionnelle simulée, censée être gérée par un futur diplômé novice, via une mobilisation des acquis et ressources, tant internes qu’externes.  En recherchant  l’adéquation entre, d’une part, les besoins de couverture d’un particulier (bloc 2) ou d’une entreprise (bloc 3) et, d’autre part, les produits d’assurances, les étudiants développent de nombreuses aptitudes : esprit d’analyse, sens de l’organisation et du travail en équipe, capacité de négociation, etc.

Au cours des trois ans, dans une volonté d’ouverture sur le monde professionnel et afin de sensibiliser les étudiants à la réalité de leur futur métier, de nombreuses activités intra et extra muros sont organisées en collaboration avec les milieux professionnels (ateliers, panels, séminaires, visites d’entreprises d’assurances (compagnies, bureaux de courtage), voyage d’études.

Les différentes périodes d’intégration professionnelle (deux jours dans le bloc 1, cinq jours dans le bloc 2 et 14 semaines dans le bloc 3) se veulent être un véritable tremplin pour l’emploi en rendant les étudiants opérationnels pour aborder le marché du travail au terme du cursus.

Attentifs au parcours des étudiants, les titulaires de cours travaillent en collaboration avec le service de guidance pédagogique. Celui-ci propose un soutien individuel et/ou collectif pour améliorer leurs compétences liées aux exigences de l’Enseignement Supérieur. De plus, la session préparatoire en langues, la correction collective des interrogations en classe, les dispositifs de tutorat et de remédiation dans certaines matières, le recours de plus en plus fréquent à l’e-learning, sont autant de moyens mis en œuvre pour favoriser la réussite.

Profil professionnel


La formation de bachelier en assurances se réfère au niveau 6 du Cadre Européen des Certifications  (CEC). Elle a pour mission de préparer les étudiants à être des citoyens actifs dans une société démocratique, les préparer à leur future carrière, permettre leur épanouissement personnel, créer et maintenir une large base et un haut niveau de connaissances, stimuler la recherche et l’innovation.

Le bachelier en assurances a pour mission de conseiller les candidats assurés en matière de souscription de contrats d’assurances, autant qu’en matière de droit à la couverture ou de prestations d’assurances. Pour ce faire, il lui appartient de développer des qualités tant techniques que commerciales, de maîtriser – outre les dispositions techniques, légales et fiscales spécifiques aux différentes branches – les caractéristiques des produits de son groupe, ainsi que de bonnes connaissances, notamment de la loi sur les pratiques de commerce et de la législation relative au contrôle des entreprises d’assurances.
A l’écoute des besoins de ses clients, il sait instaurer une relation de confiance. En cas de conflit, sa diplomatie lui permet de désamorcer la situation et de trouver un terrain d’entente.
Le bachelier doit être autonome dans l’organisation de son travail, dans le respect des valeurs fondamentales (honnêteté, transparence, loyauté et respect des différences), des dispositions légales applicables à la discipline et des règles d’éthique, et des normes de déontologie, de sécurité et de droit, spécifiques à son secteur d’activité.
Le jeune bachelier en assurances sera amené à prospecter une clientèle et négocier, en vue de lui proposer les produits d’assurances. Il devra fournir aux clients et prospects des renseignements relatifs aux contrats d’assurance et/ou aux garanties proposées par les assureurs. Il sera en mesure d’identifier, réduire et/ou prévenir les risques, et établir une offre sur base des renseignements fournis par le client. Il déterminera le montant d’intervention de l’assureur après la réalisation de l’événement assuré et gérera les dossiers et exécuter diverses tâches administratives y afférentes.
Elaborer les dossiers à l’attention des collaborateurs, des experts et/ou des services juridiques, ainsi que gérer les relations interpersonnelles fera également partie de ses tâches potentielles.
Le bachelier en assurances sera capable de s’adapter à l’évolution des exigences de son métier, afin d’être opérationnel tout au long de sa carrière.

Le bachelier en assurances peut accéder à divers emplois salariés et/ou statutaires :
  • au sein du secteur privé : compagnies d’assurances, banques, réassureurs, intermédiaires et distributeurs d’assurances, entreprises tous secteurs confondus ;
  • au sein du secteur public : institutions internationales, institutions nationales.
Il peut également développer une activité en tant qu’indépendant dans le secteur de la distribution d’assurances.

Acquis d’apprentissage terminaux et Référentiel de compétences de l’enseignant


Au terme de sa formation, l’étudiant sera capable de :

1. S’insérer dans son milieu professionnel et s’adapter à son évolution
  • Travailler tant en autonomie qu’en équipe dans le respect de la culture de l’entreprise ou de l’institution
  • Collaborer à la résolution de problèmes complexes avec méthode, rigueur, proactivité et créativité
  • Adopter une attitude éthique et respecter les règles déontologiques
  • Développer une approche responsable, critique et réflexive des pratiques professionnelles
  • Construire une relation clientèle à moyen et long terme, dans le respect des valeurs fondamentales telles que l’honnêteté, la transparence, la loyauté et le respect des différences (Règles de Conduite)
  • Identifier ses besoins de développement et s’inscrire dans une démarche de formation permanente.

2. Communiquer : écouter, informer, conseiller les acteurs tant en interne qu’en externe
  • Synthétiser les informations reçues et expliquer clairement le déroulement de la procédure
  • Adapter son discours à l’interlocuteur et développer une logique d’argumentation
  • Utiliser les outils adéquats à la recherche et à la diffusion de l’information
  • Utiliser un langage clair, rigoureux et adapté aux connaissances du client
  • Rédiger des notes d’information, en français et au moins une autre langue

3. Mobiliser les savoirs et savoir-faire propres au domaine des assurances
  • Développer les capacités théoriques et linguistiques, et les techniques de vente, dans le respect de la demande du prospect et des lois relatives à la prospection du consommateur
  • Appliquer les dispositions juridiques et techniques aux différentes étapes du dossier, en vue de pouvoir renseigner efficacement dans le respect des règles édictées par le secteur
  • Utiliser les connaissances techniques spécifiques à l’identification, la réduction, la prévention et/ou le transfert de risques
  • Appliquer les techniques de calcul des montants aux différentes étapes du dossier
  • Concevoir dossiers et documents divers, et gérer toutes les étapes du contrat
  • Utiliser les outils de gestion informatisée et les bases de données juridiques

4. Analyser les données utiles à la réalisation de sa mission en adoptant une démarche systémique
  • Synthétiser les résultats d’une étude et en interpréter les informations
  • Rechercher les besoins des clients et prospects
  • Actualiser les données, en vérifier la pertinence et élaborer un conseil personnalisé par rapport aux informations reçues
  • Identifier les problèmes techniques et juridiques du dossier, ainsi que les éventuels éléments manquants.
  • Procéder à un examen critique sur base de la description de la fonction, des objectifs de prestation et de développement, ainsi que des compétences mobilisées

5. S’organiser : structurer, planifier, coordonner, gérer de manière rigoureuse les actions et les tâches liées à sa mission
  • Mettre en œuvre des outils de gestion
  • Se montrer proactif face aux choix des clients, la nature des risques et/ou l’évolution du secteur
  • Respecter les règles et les délais de procédures légales ou conventionnelles
  • Gérer son temps, les priorités et le stress
  • Gérer une équipe et favoriser les collaborations au sein du service ou du département
  • Comprendre l’outil de gestion de la qualité et la méthodologie de la démarche propre à l’entreprise