Haute Ecole Libre Mosane

424a868a-ec9d-43a1-bce3-f55a2ab5db3f
1031859e-60f6-4445-8690-5646d298ee8c

Protéger les systèmes informatiques

Bachelier en Cybersécurité

L’expert.e en Cybersécurité (ou responsable de la sécurité des systèmes d’information) doit protéger les données et systèmes informatiques de l’organisation qui l’emploie.

Le bachelier en Cybersécurité forme un.e professionnel.le qui interviendra dans l’entreprise à chaque fois que les aspects organisationnels, techniques ou juridiques de la cybersécurité seront abordés.

Pour exercer ce métier, le bachelier en Cybersécurité d’aujourd’hui (et de demain) doit :

  • Maîtriser les langages de programmation et le stockage des données 
  • Installer, sécuriser et gérer des systèmes informatiques (firewall, antivirus, biométrie,  …)
  • Suivre les évolutions technologiques
  • Assurer la sécurité et l’utilisation appropriée des ressources
  • Identifier les faiblesses d’un système (ethical hacking) et mettre en œuvre les mesures appropriées
  • Utiliser des documents techniques en anglais et en français
  • Appliquer des normes de qualité et des règles de sécurité 
  • Procéder à des audits de vulnérabilité
En plus d’une polyvalence technique et d’un savoir-faire de qualité, il devra  pouvoir communiquer efficacement afin de participer à l’éducation à la sécurité.

 

Stage

Les études de bachelier en Cybersécurité comportent un stage d'insertion professionnelle en entreprise (ou dans une autre organisation pouvant offrir ce type de stage), en Belgique ou à l'étranger.


Ce stage, d'une durée de 15 semaines, se déroule durant la troisième année de la formation, généralement entre février et mai. Il permet aux étudiants de mener à bien un projet concret et conséquent, encadrés par des professionnels expérimentés.

Ce stage fait l'objet d'une évaluation tant sur le plan technique (maîtrise des matières techniques) que sur le plan humain (capacité d'intégration dans une équipe, aptitude à communiquer, autonomie,…).


 

Vous êtes une entreprise désireuse d’accueillir un stagiaire en cybersécurité ? Voici quelques informations pratiques :


S’agissant d’un stage d’insertion professionnelle, l’entreprise accueillante doit comporter un département informatique / Cybersécurité composé de minimum 3 spécialistes en mesure d’épauler le stagiaire. Une présence quotidienne de ces spécialistes est exigée sur le lieu du stage.
 
Le stage doit être consacré à des activités de caractère professionnel dans le domaine de la sécurité informatique et répondant aux objectifs et au niveau de formation fixés par HELMo.  Le stage doit comporter un « travail de fin d’études » donnant lieu à la rédaction et à la défense d’un mémoire. La réalisation du « travail de fin d’études » constitue, sinon la totalité, du moins la part principale des activités du stage.
 
Lorsqu’une entreprise accueille un stagiaire, elle s’engage à fournir à celui-ci le matériel et le support nécessaire à la bonne réalisation du stage.  Le stage peut se dérouler à l'étranger.  Afin d’assurer une diversité des lieux d’insertion professionnelle de ses étudiants, HELMo souhaite que l’entreprise accueille maximum 2 étudiants.
 
Les propositions émanant des entreprises doivent parvenir (au format PDF) au responsable des stages dès le mois de juin et avant la fin du mois d’octobre (contact : stage-informatique@helmo.be).

DéBOUCHéS


Les suites d’une attaque informatique peuvent se révéler désastreuses, en conséquence, les entreprises recherchent de plus en plus de professionnels qualifiés de la lutte contre la cybercriminalité. Elles sont aussi à la recherche de chef.fe de projets informatique, d’administrateur de bases de données, d’architecte sécurité ou encore d’ingénieur système et réseaux. Des professions qui ne connaissent pas la crise !

Les principales tâches de l'expert en Cybersécurité se situent dans les domaines suivants :
 

  • La pénétration de systèmes
Dans le but d’identifier les vulnérabilités (au sein d’une application, ou d’une configuration d’un système informatique), le spécialiste
teste si le système est vulnérable
 
  • L’analyse de systèmes compromis
Suite à une attaque réussie, les spécialistes en sécurité doivent prendre les actions nécessaires pour isoler, protéger, analyser et/
ou informer les autorités
 
  • La prévention

Le spécialiste en Cybersécurité doit se tenir informé, sensibiliser ses collègues à la sécurité et participer à la configuration / l’administration des solutions installées (firewall, solution antivirus, configuration des serveurs applicatifs, chiffrement des informations sensibles...)


Points forts

Afin de former des étudiants qui répondront au profil ci-dessus, la formation proposée par HELMo, basée sur la pratique, fait la part belle aux projets multi-technologies et aux contacts avec les entreprises.  

C’est pourquoi :
  • Les travaux pratiques représentent plus de 30% du bloc1,  plus de 50% du bloc2 et plus de 70% du bloc3
  • Le stage d’insertion professionnelle compte 15 semaines au sein d’une entreprise choisie par l’étudiant
  • Des situations d’intégration sont proposées afin de conduire les étudiants vers plus d’autonomie et vers la prise de responsabilité.
  • Les enseignants de la section, conscients de l’évolution permanente des technologies qu’ils enseignent, revoient régulièrement le contenu de leurs cours afin de rester en adéquation avec les besoins du monde du travail.
  • Tous les logiciels utilisés sont mis à disposition des étudiants gratuitement et en respectant les lois relatives aux licences des logiciels
En complément du volet technologique, la formation vise à préparer les étudiants à être des citoyens actifs dans une société démocratique, conscients des questions éthiques liées à leur métier.
 

Bon à savoir

Les études en Cybersécurité demandent une capacité d’analyse, un esprit critique, une certaine affinité avec les mathématiques et les statistiques, une aptitude à la communication (argumentation, vulgarisation) et bien sûr un grand intérêt pour les aspects liés à l’infrastructure informatique (configuration de systèmes, réseaux…). La langue anglaise est aussi très importante notamment pour consulter les documentations techniques. Pour ces raisons, nous recommandons aux étudiants d’avoir des affinités ou des bases en mathématiques (4h dans le secondaire) et en anglais.

Il s’agit d’études très intéressantes, variées et qui abordent une multitude d’aspects différents (programmation, réseaux, monitoring…) mais on est loin des stéréotypes véhiculés par certaines séries télévisées et on ne forme bien sûr pas des hackers…

Pour bien cerner le contenu des études, n’hésitez pas à consulter la page helmo.be/futur-etudiant pour connaître les prochaines activités d’info-études ou à prendre contact pour poser vos questions.

Pour mener à bien ce bachelier professionnalisant, il est nécessaire de posséder son ordinateur portable personnel. La configuration recommandée est : Core i7 / 16GB RAM / SSD 1TB.
NB : Si tu as déjà un ordinateur portable pas trop vieux, ne te précipite pas pour en acheter un nouveau ! Tu verras après quelques semaines s'il est suffisant ou pas.

En cas de problème avec l’acquisition d’un tel ordinateur, n’hésites pas à contacter l'Accompagnement social de HELMo.