En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

3ea9ea3d-5889-43aa-964e-36cf13962aa3
9f55fc47-9ef4-45a0-93c4-8195a41dbdd9

La santé dans le secteur social et extra-hospitalier

Spécialisation en Santé Communautaire

Cette rubrique présente le cadre réglementaire et pédagogique de la formation.  Elle comprend également les capacités et les acquis d’apprentissages (AA) terminaux en lien avec le référentiel de compétences. 

Cadre réglementaire

La spécialisation d’infirmier en santé communautaire correspond au niveau 6 du Cadre Européen de certification (CEG). La spécialisation d’infirmier en santé communautaire donne accès au titre de spécialisation en santé communautaire.

La profession est régie et protégée par diverses législations. L’infirmier en santé communautaire exerce celle-ci en réalisant des actions qui relèvent de quatre champs d’activités différents à savoir les soins, la promotion de la santé, la santé publique et l’accompagnement psycho-médico-social. L’activité professionnelle est fondée sur l’acquisition d’un haut niveau de connaissances et se poursuivra dans un processus de formation tout au long de la carrière. S’inscrivant dans les valeurs de l’intervention communautaire que sont entre autre  l’autonomie, la justice sociale, le respect et la solidarité. L’agent de santé communautaire aura comme but de promouvoir le bien être de la personne, des groupes et/ou de la communauté qu’il rencontre. A ce titre, il place la personne au centre de ses préoccupations en tenant compte des  différents déterminants qui influencent la santé tout en le soutenant dans la mobilisation de ses ressources.

Le programme d’étude comprend un enseignement théorique articulé autour de trois domaines : les sciences sociales, juridiques et humaines. Ce dernier est complété par des activités d’intégrations professionnelles (stages) organisées dans différents secteurs de la santé. Les conditions de stage sont réglées par convention entre les partenaires. Cette convention répond à des normes minimales (heures) définies par décret (2 juin 2006) en lien avec la législation européenne et est rédigée par l’institut de formation.

Le référentiel de compétences de la formation (2016) conduit le futur professionnel à s’impliquer dans sa formation et à construire son identité professionnelle ; à prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires ; à gérer les ressources matérielles et humaines ; à concevoir des projets d’intervention pour un bénéficiaire, un groupe et/ou une communauté, à assurer une communication professionnelle et à participer au développement des savoirs et de la profession en santé communautaire.

Projet pédagogique

Les enseignants accompagnent l’étudiant dans la construction de son identité professionnelle. Cet accompagnement prend la forme d’un questionnement, d’une remise en question, d’une invitation à prendre des risques pour développer son autonomie (Lafortune, 2008). Il se fait lors de supervisions individuelles et collectives.

L’équipe pédagogique développe la  coanimation, c'est-à-dire une forme de collaboration professionnelle entre enseignants autour des étudiants. Les interactions multiples entre  enseignants (échanges, partages et discussions) favorisent une meilleure analyse et une distance critique qui contribuent à faire des choix et à prendre les meilleures décisions quant aux pratiques pédagogiques à mener au sein des unités d’enseignement (Lafortune, 2008).

La pédagogie utilisée est principalement basée sur une approche  socio-constructiviste par le partage et l’échange entre étudiants afin de confronter le développement de leur identité professionnelle au regard des concepts théoriques. De plus, par la pédagogie du projet les enseignants accompagnent les initiatives collectives des étudiants en fonction de leurs centres d’intérêts.

Tout au long de l’année, les stages permettent d’intégrer les concepts théoriques vus aux cours. De la même manière, les enseignants mobilisent chez l’apprenant les diverses situations rencontrées lors des activités d’intégrations professionnelles afin d’illustrer les propos théoriques développés aux cours.

La dynamique pédagogique utilisée en santé communautaire repose sur les concepts que cette discipline sous-tend : la participation, la responsabilisation et la mise en évidence des ressources de l’étudiant.

L’évaluation formative est pratiquée tout au long de l’année. Elle « fait partie intégrante du processus d’apprentissage, elle implique que l’on remédie aux manques constatés et elle est liée à la pédagogie de la réussite. » (de Vecchi, 2005, p.88)

Un référentiel de formation est disponible pour les étudiants (e-learning). Il a pour objectif de clarifier ce qui est attendu de l’étudiant en formation ; d’établir le programme général des activités d’enseignement/apprentissage et de faciliter la communication entre  les acteurs, partenaires de la formation (document de référence).

Documents  de référence

  • Arrêté Royal n°78 du 10 novembre 1967 relatif à l'exercice de professions de soins de santé, Moniteur Belge 14.11.1967 et  modifications.
  • CGHE, Conseil Général des Hautes Ecoles (organe créé par le Décret du 5 août 1995 fixant l’organisation générale de l’enseignement supérieur en  Haute Ecole) et ses avis n°71 (grilles horaires minimales), n°72 (grilles de référence exprimées en crédits-MB 04.09.2007) et n°81 (heures  minimales d’activité d’intégration professionnelle) ainsi que la note du groupe compétences (dit groupe Sherpa) de décembre 2013 (note  méthodologique pour l’établissement des référentiels de compétences).
  • De Vecchi, G. (2005). Aider les élèves à apprendre. Paris : Hachette.
  • Décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études en fédération Wallonie-Bruxelles. (MB. 18.12.2003).
  • La santé communautaire, un concept, une formation. (2013). HELMo Sainte-Julienne (document édité à usage de la formation)
  • Lafortune, L. (2008). Compétences professionnelles pour l’accompagnement d’un changement. Québec : Presses de l’université du Québec.
  • Lafortune, L. (2008). Un modèle d’accompagnement professionnel d’un changement. Québec : Presses de l’université du Québec.
  • Lafortune, L. (2012). Des stratégies réflexives-interactives pour le développement de compétences. La formation en éducation et en  santé.  Québec: Presses de l'Université du Québec.
  • Boudart, G., Dans, C., Darimont, S., De Bouver, A., Elsen, D., Hublet, C., Marischal, C., Masuy, A., & Noël, V. (2017). Référentiel de compétences : Spécialisation de Santé Communautaire - lié au Soins infirmiers. Fédération Wallonie-Bruxelles, Belgique.

Référentiel de compétences

 

Compétences

Référentiel Inter-Ecole
(2012)

Capacités

Référentiel Inter-Ecole
(2012)

Acquis d’apprentissage (AA) terminaux

Spécifiques à HELMo Sainte-Julienne

 
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
  • Actualiser ses connaissances et ses acquis professionnels (C1.1)
  • Construire son projet professionnel (C1.2)
  • Evaluer sa pratique professionnelle et sa formation (C1.3)
  • Adopter un comportement responsable et citoyen (C1.4)
  •  Faire preuve d’engagement professionnel (C1.5)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Démontre son implication professionnelle dans un processus actif au travers des différentes activités pédagogiques rencontrées
  • Exerce un raisonnement scientifique et professionnel en utilisant ses ressources internes et externes
  • Analyse sa pratique, ses apprentissages et se régule via les pairs, les enseignants et les professionnels de terrain
  • Confronte ses représentations aux concepts et modèles théoriques ainsi qu’aux expériences de terrain
  • Fait aboutir un projet professionnel en référence à la théorie et à la pratique
Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
  • Respecter  la  déontologie  et le  cadre  légal spécifique au domaine d’activité (C2.1)
  • S’engage dans une réflexion éthique (C2.2)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Applique la déontologie professionnelle et intervient dans le respect du cadre légal et réglementaire.
  • Argumenta sa démarche éthique au travers des différentes activités pédagogiques et professionnelles
  • Développe son jugement professionnel en se questionnant et en questionnant les normes et valeurs sociétales dans le respect de l’individu, du groupe, de l’institution et de la Communauté
 
Concevoir et/ou gérer des interventions et des projets spécifiques à la santé communautaire avec la participation du bénéficiaire, du groupe et/ou de la communauté (C3)
  • Favoriser la participation du bénéficiaire, du groupe, de la communauté (C3.1)
  • Elaborer un diagnostic psycho-médico- social individuel / un diagnostic communautaire (C3.2)
  • Concevoir un projet d’intervention individuel /communautaire (C3.3)
  • Opérationnaliser un projet d’intervention individuel/communautaire (C3.4)
  • Evaluer le projet professionnel (C3.5)
  • Ajuster et/ou poursuivre le projet d’intervention (C3.6)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Conçoit et gère un projet en santé communautaire dans une vision holistique de la santé à partir des représentations du bénéficiaire, du groupe ou de la Communauté
  • Favorise la participation et le développement du pouvoir d’agir à court et à long terme des bénéficiaires en travaillant en collaboration avec tous les acteurs concernés
 
Assurer une communication professionnelle (C4)
  • Communiquer avec les bénéficiaires, les pairs et les professionnels (C4.1)
  • Animer un groupe (C4.2)
  • Collaborer avec l’équipe pluridisciplinaire / le réseau (C4.3)
  • Transmettre oralement et/ou par écrit des données (C4.4)
  • Evaluer la communication professionnelle (C4.5)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Ajuste sa communication dans toutes les situations et selon les personnes
  • Communique, dans un langage professionnel, oralement et par écrit les informations nécessaires au déroulement de ses interventions
  • Collabore avec l’équipe pluridisciplinaire et le réseau
  • Anime une activité de groupe
 
Participer au développement
des savoirs et de la profession en
santé communautaire (C5)
  • Développer ses aptitudes de curiosité intellectuelle (C5.1)
  • Exercer un raisonnement scientifique (C5.2)
  • Proposer des pistes de réflexion et de changement (C5.3)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Développe sa capacité de curiosité intellectuelle et de raisonnement scientifique
  • Propose des solutions pour faire évoluer la pratique professionnelle
  • Décentrement

Cadre réglementaire

La spécialisation d’infirmier en santé communautaire correspond au niveau 6 du Cadre Européen de certification (CEG). La spécialisation d’infirmier en santé communautaire donne accès au titre de spécialisation en santé communautaire.

La profession est régie et protégée par diverses législations. L’infirmier en santé communautaire exerce celle-ci en réalisant des actions qui relèvent de quatre champs d’activités différents à savoir les soins, la promotion de la santé, la santé publique et l’accompagnement psycho-médico-social. L’activité professionnelle est fondée sur l’acquisition d’un haut niveau de connaissances et se poursuivra dans un processus de formation tout au long de la carrière. S’inscrivant dans les valeurs de l’intervention communautaire que sont entre autre  l’autonomie, la justice sociale, le respect et la solidarité. L’agent de santé communautaire aura comme but de promouvoir le bien être de la personne, des groupes et/ou de la communauté qu’il rencontre. A ce titre, il place la personne au centre de ses préoccupations en tenant compte des  différents déterminants qui influencent la santé tout en le soutenant dans la mobilisation de ses ressources.

Le programme d’étude comprend un enseignement théorique articulé autour de trois domaines : les sciences sociales, juridiques et humaines. Ce dernier est complété par des activités d’intégrations professionnelles (stages) organisées dans différents secteurs de la santé. Les conditions de stage sont réglées par convention entre les partenaires. Cette convention répond à des normes minimales (heures) définies par décret (2 juin 2006) en lien avec la législation européenne et est rédigée par l’institut de formation.

Le référentiel de compétences de la formation (2016) conduit le futur professionnel à s’impliquer dans sa formation et à construire son identité professionnelle ; à prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires ; à gérer les ressources matérielles et humaines ; à concevoir des projets d’intervention pour un bénéficiaire, un groupe et/ou une communauté, à assurer une communication professionnelle et à participer au développement des savoirs et de la profession en santé communautaire.

Projet pédagogique

Les enseignants accompagnent l’étudiant dans la construction de son identité professionnelle. Cet accompagnement prend la forme d’un questionnement, d’une remise en question, d’une invitation à prendre des risques pour développer son autonomie (Lafortune, 2008). Il se fait lors de supervisions individuelles et collectives.

L’équipe pédagogique développe la  coanimation, c'est-à-dire une forme de collaboration professionnelle entre enseignants autour des étudiants. Les interactions multiples entre  enseignants (échanges, partages et discussions) favorisent une meilleure analyse et une distance critique qui contribuent à faire des choix et à prendre les meilleures décisions quant aux pratiques pédagogiques à mener au sein des unités d’enseignement (Lafortune, 2008).

La pédagogie utilisée est principalement basée sur une approche  socio-constructiviste par le partage et l’échange entre étudiants afin de confronter le développement de leur identité professionnelle au regard des concepts théoriques. De plus, par la pédagogie du projet les enseignants accompagnent les initiatives collectives des étudiants en fonction de leurs centres d’intérêts.

Tout au long de l’année, les stages permettent d’intégrer les concepts théoriques vus aux cours. De la même manière, les enseignants mobilisent chez l’apprenant les diverses situations rencontrées lors des activités d’intégrations professionnelles afin d’illustrer les propos théoriques développés aux cours.

La dynamique pédagogique utilisée en santé communautaire repose sur les concepts que cette discipline sous-tend : la participation, la responsabilisation et la mise en évidence des ressources de l’étudiant.

L’évaluation formative est pratiquée tout au long de l’année. Elle « fait partie intégrante du processus d’apprentissage, elle implique que l’on remédie aux manques constatés et elle est liée à la pédagogie de la réussite. » (de Vecchi, 2005, p.88)

Un référentiel de formation est disponible pour les étudiants (e-learning). Il a pour objectif de clarifier ce qui est attendu de l’étudiant en formation ; d’établir le programme général des activités d’enseignement/apprentissage et de faciliter la communication entre  les acteurs, partenaires de la formation (document de référence).

Documents  de référence

  • Arrêté Royal n°78 du 10 novembre 1967 relatif à l'exercice de professions de soins de santé, Moniteur Belge 14.11.1967 et  modifications.
  • CGHE, Conseil Général des Hautes Ecoles (organe créé par le Décret du 5 août 1995 fixant l’organisation générale de l’enseignement supérieur en  Haute Ecole) et ses avis n°71 (grilles horaires minimales), n°72 (grilles de référence exprimées en crédits-MB 04.09.2007) et n°81 (heures  minimales d’activité d’intégration professionnelle) ainsi que la note du groupe compétences (dit groupe Sherpa) de décembre 2013 (note  méthodologique pour l’établissement des référentiels de compétences).
  • De Vecchi, G. (2005). Aider les élèves à apprendre. Paris : Hachette.
  • Décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études en fédération Wallonie-Bruxelles. (MB. 18.12.2003).
  • La santé communautaire, un concept, une formation. (2013). HELMo Sainte-Julienne (document édité à usage de la formation)
  • Lafortune, L. (2008). Compétences professionnelles pour l’accompagnement d’un changement. Québec : Presses de l’université du Québec.
  • Lafortune, L. (2008). Un modèle d’accompagnement professionnel d’un changement. Québec : Presses de l’université du Québec.
  • Lafortune, L. (2012). Des stratégies réflexives-interactives pour le développement de compétences. La formation en éducation et en  santé.  Québec: Presses de l'Université du Québec.
  • Boudart, G., Dans, C., Darimont, S., De Bouver, A., Elsen, D., Hublet, C., Marischal, C., Masuy, A., & Noël, V. (2017). Référentiel de compétences : Spécialisation de Santé Communautaire - lié au Soins infirmiers. Fédération Wallonie-Bruxelles, Belgique.

Référentiel de compétences

 

Compétences

Référentiel Inter-Ecole
(2012)

Capacités

Référentiel Inter-Ecole
(2012)

Acquis d’apprentissage (AA) terminaux

Spécifiques à HELMo Sainte-Julienne

 
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
  • Actualiser ses connaissances et ses acquis professionnels (C1.1)
  • Construire son projet professionnel (C1.2)
  • Evaluer sa pratique professionnelle et sa formation (C1.3)
  • Adopter un comportement responsable et citoyen (C1.4)
  •  Faire preuve d’engagement professionnel (C1.5)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Démontre son implication professionnelle dans un processus actif au travers des différentes activités pédagogiques rencontrées
  • Exerce un raisonnement scientifique et professionnel en utilisant ses ressources internes et externes
  • Analyse sa pratique, ses apprentissages et se régule via les pairs, les enseignants et les professionnels de terrain
  • Confronte ses représentations aux concepts et modèles théoriques ainsi qu’aux expériences de terrain
  • Fait aboutir un projet professionnel en référence à la théorie et à la pratique
Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
  • Respecter  la  déontologie  et le  cadre  légal spécifique au domaine d’activité (C2.1)
  • S’engage dans une réflexion éthique (C2.2)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Applique la déontologie professionnelle et intervient dans le respect du cadre légal et réglementaire.
  • Argumenta sa démarche éthique au travers des différentes activités pédagogiques et professionnelles
  • Développe son jugement professionnel en se questionnant et en questionnant les normes et valeurs sociétales dans le respect de l’individu, du groupe, de l’institution et de la Communauté
 
Concevoir et/ou gérer des interventions et des projets spécifiques à la santé communautaire avec la participation du bénéficiaire, du groupe et/ou de la communauté (C3)
  • Favoriser la participation du bénéficiaire, du groupe, de la communauté (C3.1)
  • Elaborer un diagnostic psycho-médico- social individuel / un diagnostic communautaire (C3.2)
  • Concevoir un projet d’intervention individuel /communautaire (C3.3)
  • Opérationnaliser un projet d’intervention individuel/communautaire (C3.4)
  • Evaluer le projet professionnel (C3.5)
  • Ajuster et/ou poursuivre le projet d’intervention (C3.6)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Conçoit et gère un projet en santé communautaire dans une vision holistique de la santé à partir des représentations du bénéficiaire, du groupe ou de la Communauté
  • Favorise la participation et le développement du pouvoir d’agir à court et à long terme des bénéficiaires en travaillant en collaboration avec tous les acteurs concernés
 
Assurer une communication professionnelle (C4)
  • Communiquer avec les bénéficiaires, les pairs et les professionnels (C4.1)
  • Animer un groupe (C4.2)
  • Collaborer avec l’équipe pluridisciplinaire / le réseau (C4.3)
  • Transmettre oralement et/ou par écrit des données (C4.4)
  • Evaluer la communication professionnelle (C4.5)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Ajuste sa communication dans toutes les situations et selon les personnes
  • Communique, dans un langage professionnel, oralement et par écrit les informations nécessaires au déroulement de ses interventions
  • Collabore avec l’équipe pluridisciplinaire et le réseau
  • Anime une activité de groupe
 
Participer au développement
des savoirs et de la profession en
santé communautaire (C5)
  • Développer ses aptitudes de curiosité intellectuelle (C5.1)
  • Exercer un raisonnement scientifique (C5.2)
  • Proposer des pistes de réflexion et de changement (C5.3)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Développe sa capacité de curiosité intellectuelle et de raisonnement scientifique
  • Propose des solutions pour faire évoluer la pratique professionnelle
  • Décentrement

Cadre réglementaire

La spécialisation d’infirmier en santé communautaire correspond au niveau 6 du Cadre Européen de certification (CEG). La spécialisation d’infirmier en santé communautaire donne accès au titre de spécialisation en santé communautaire.

La profession est régie et protégée par diverses législations. L’infirmier en santé communautaire exerce celle-ci en réalisant des actions qui relèvent de quatre champs d’activités différents à savoir les soins, la promotion de la santé, la santé publique et l’accompagnement psycho-médico-social. L’activité professionnelle est fondée sur l’acquisition d’un haut niveau de connaissances et se poursuivra dans un processus de formation tout au long de la carrière. S’inscrivant dans les valeurs de l’intervention communautaire que sont entre autre  l’autonomie, la justice sociale, le respect et la solidarité. L’agent de santé communautaire aura comme but de promouvoir le bien être de la personne, des groupes et/ou de la communauté qu’il rencontre. A ce titre, il place la personne au centre de ses préoccupations en tenant compte des  différents déterminants qui influencent la santé tout en le soutenant dans la mobilisation de ses ressources.

Le programme d’étude comprend un enseignement théorique articulé autour de trois domaines : les sciences sociales, juridiques et humaines. Ce dernier est complété par des activités d’intégrations professionnelles (stages) organisées dans différents secteurs de la santé. Les conditions de stage sont réglées par convention entre les partenaires. Cette convention répond à des normes minimales (heures) définies par décret (2 juin 2006) en lien avec la législation européenne et est rédigée par l’institut de formation.

Le référentiel de compétences de la formation (2016) conduit le futur professionnel à s’impliquer dans sa formation et à construire son identité professionnelle ; à prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires ; à gérer les ressources matérielles et humaines ; à concevoir des projets d’intervention pour un bénéficiaire, un groupe et/ou une communauté, à assurer une communication professionnelle et à participer au développement des savoirs et de la profession en santé communautaire.

Projet pédagogique

Les enseignants accompagnent l’étudiant dans la construction de son identité professionnelle. Cet accompagnement prend la forme d’un questionnement, d’une remise en question, d’une invitation à prendre des risques pour développer son autonomie (Lafortune, 2008). Il se fait lors de supervisions individuelles et collectives.

L’équipe pédagogique développe la  coanimation, c'est-à-dire une forme de collaboration professionnelle entre enseignants autour des étudiants. Les interactions multiples entre  enseignants (échanges, partages et discussions) favorisent une meilleure analyse et une distance critique qui contribuent à faire des choix et à prendre les meilleures décisions quant aux pratiques pédagogiques à mener au sein des unités d’enseignement (Lafortune, 2008).

La pédagogie utilisée est principalement basée sur une approche  socio-constructiviste par le partage et l’échange entre étudiants afin de confronter le développement de leur identité professionnelle au regard des concepts théoriques. De plus, par la pédagogie du projet les enseignants accompagnent les initiatives collectives des étudiants en fonction de leurs centres d’intérêts.

Tout au long de l’année, les stages permettent d’intégrer les concepts théoriques vus aux cours. De la même manière, les enseignants mobilisent chez l’apprenant les diverses situations rencontrées lors des activités d’intégrations professionnelles afin d’illustrer les propos théoriques développés aux cours.

La dynamique pédagogique utilisée en santé communautaire repose sur les concepts que cette discipline sous-tend : la participation, la responsabilisation et la mise en évidence des ressources de l’étudiant.

L’évaluation formative est pratiquée tout au long de l’année. Elle « fait partie intégrante du processus d’apprentissage, elle implique que l’on remédie aux manques constatés et elle est liée à la pédagogie de la réussite. » (de Vecchi, 2005, p.88)

Un référentiel de formation est disponible pour les étudiants (e-learning). Il a pour objectif de clarifier ce qui est attendu de l’étudiant en formation ; d’établir le programme général des activités d’enseignement/apprentissage et de faciliter la communication entre  les acteurs, partenaires de la formation (document de référence).

Documents  de référence

  • Arrêté Royal n°78 du 10 novembre 1967 relatif à l'exercice de professions de soins de santé, Moniteur Belge 14.11.1967 et  modifications.
  • CGHE, Conseil Général des Hautes Ecoles (organe créé par le Décret du 5 août 1995 fixant l’organisation générale de l’enseignement supérieur en  Haute Ecole) et ses avis n°71 (grilles horaires minimales), n°72 (grilles de référence exprimées en crédits-MB 04.09.2007) et n°81 (heures  minimales d’activité d’intégration professionnelle) ainsi que la note du groupe compétences (dit groupe Sherpa) de décembre 2013 (note  méthodologique pour l’établissement des référentiels de compétences).
  • De Vecchi, G. (2005). Aider les élèves à apprendre. Paris : Hachette.
  • Décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études en fédération Wallonie-Bruxelles. (MB. 18.12.2003).
  • La santé communautaire, un concept, une formation. (2013). HELMo Sainte-Julienne (document édité à usage de la formation)
  • Lafortune, L. (2008). Compétences professionnelles pour l’accompagnement d’un changement. Québec : Presses de l’université du Québec.
  • Lafortune, L. (2008). Un modèle d’accompagnement professionnel d’un changement. Québec : Presses de l’université du Québec.
  • Lafortune, L. (2012). Des stratégies réflexives-interactives pour le développement de compétences. La formation en éducation et en  santé.  Québec: Presses de l'Université du Québec.
  • Boudart, G., Dans, C., Darimont, S., De Bouver, A., Elsen, D., Hublet, C., Marischal, C., Masuy, A., & Noël, V. (2017). Référentiel de compétences : Spécialisation de Santé Communautaire - lié au Soins infirmiers. Fédération Wallonie-Bruxelles, Belgique.

Référentiel de compétences

 

Compétences

Référentiel Inter-Ecole
(2012)

Capacités

Référentiel Inter-Ecole
(2012)

Acquis d’apprentissage (AA) terminaux

Spécifiques à HELMo Sainte-Julienne

 
S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle (C1)
  • Actualiser ses connaissances et ses acquis professionnels (C1.1)
  • Construire son projet professionnel (C1.2)
  • Evaluer sa pratique professionnelle et sa formation (C1.3)
  • Adopter un comportement responsable et citoyen (C1.4)
  •  Faire preuve d’engagement professionnel (C1.5)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Démontre son implication professionnelle dans un processus actif au travers des différentes activités pédagogiques rencontrées
  • Exerce un raisonnement scientifique et professionnel en utilisant ses ressources internes et externes
  • Analyse sa pratique, ses apprentissages et se régule via les pairs, les enseignants et les professionnels de terrain
  • Confronte ses représentations aux concepts et modèles théoriques ainsi qu’aux expériences de terrain
  • Fait aboutir un projet professionnel en référence à la théorie et à la pratique
Prendre en compte les dimensions déontologiques, éthiques, légales et réglementaires (C2)
  • Respecter  la  déontologie  et le  cadre  légal spécifique au domaine d’activité (C2.1)
  • S’engage dans une réflexion éthique (C2.2)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Applique la déontologie professionnelle et intervient dans le respect du cadre légal et réglementaire.
  • Argumenta sa démarche éthique au travers des différentes activités pédagogiques et professionnelles
  • Développe son jugement professionnel en se questionnant et en questionnant les normes et valeurs sociétales dans le respect de l’individu, du groupe, de l’institution et de la Communauté
 
Concevoir et/ou gérer des interventions et des projets spécifiques à la santé communautaire avec la participation du bénéficiaire, du groupe et/ou de la communauté (C3)
  • Favoriser la participation du bénéficiaire, du groupe, de la communauté (C3.1)
  • Elaborer un diagnostic psycho-médico- social individuel / un diagnostic communautaire (C3.2)
  • Concevoir un projet d’intervention individuel /communautaire (C3.3)
  • Opérationnaliser un projet d’intervention individuel/communautaire (C3.4)
  • Evaluer le projet professionnel (C3.5)
  • Ajuster et/ou poursuivre le projet d’intervention (C3.6)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Conçoit et gère un projet en santé communautaire dans une vision holistique de la santé à partir des représentations du bénéficiaire, du groupe ou de la Communauté
  • Favorise la participation et le développement du pouvoir d’agir à court et à long terme des bénéficiaires en travaillant en collaboration avec tous les acteurs concernés
 
Assurer une communication professionnelle (C4)
  • Communiquer avec les bénéficiaires, les pairs et les professionnels (C4.1)
  • Animer un groupe (C4.2)
  • Collaborer avec l’équipe pluridisciplinaire / le réseau (C4.3)
  • Transmettre oralement et/ou par écrit des données (C4.4)
  • Evaluer la communication professionnelle (C4.5)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Ajuste sa communication dans toutes les situations et selon les personnes
  • Communique, dans un langage professionnel, oralement et par écrit les informations nécessaires au déroulement de ses interventions
  • Collabore avec l’équipe pluridisciplinaire et le réseau
  • Anime une activité de groupe
 
Participer au développement
des savoirs et de la profession en
santé communautaire (C5)
  • Développer ses aptitudes de curiosité intellectuelle (C5.1)
  • Exercer un raisonnement scientifique (C5.2)
  • Proposer des pistes de réflexion et de changement (C5.3)
Au terme de la formation, l’étudiant
  • Développe sa capacité de curiosité intellectuelle et de raisonnement scientifique
  • Propose des solutions pour faire évoluer la pratique professionnelle
  • Décentrement