Haute Ecole Libre Mosane

395bc3e3-e612-45f7-88b4-ebc8faa14386
cd8540dd-d8d1-4481-9c67-e5926f504870

Enseigner les langues germaniques dans le secondaire inférieur

Enseignant(e) en Langues germaniques

Téléchargez ici le programme d'études et le profil d'enseignement  actuellement en cours pour cette formation:

Télécharger le programme d'études

Via le tabeau ci-dessous, accédez de manière dynamique à l'ensemble des fiches descriptives de chaque "Unité d'enseignement" pour les différents blocs qui composent la formation.

Comprendre l'être humain


Informations générales

Enseignants
Responsable de l'UE :
Colette LEUNUS
Autres intervenants :
Vincent FLAMAND, Christine GREGOIRE

Situation dans le cursus
Institut :
Sainte-Croix
Section(s) :
Bachelier : Agrégé de l'enseignement secondaire inférieur (Orientation langues germaniques (AN-ALL))
Cycle :
1er cycle
Année académique :
2019-2020
Place dans le programme :
1er bloc
Période(s) de l'année :
1er quadrimestre

Crédits & langues
Identification de l'UE :
C1-B1-Q1-UE4
Nombre de crédits :
3,00
Unité obligatoire :
Volume horaire :
45,00
Niveau du CEC :
Aucun
Langue d'enseignement :
Français
Langue d'évaluation :
Français

Activités d'apprentissage

 Volume horaire
Histoire des religions15,00 h
Psychologie du développement (B)15,00 h
Psychologie du développement A15,00 h

Eventuelles connaissances et compétences préalables

Néant

Objectifs

Apporter des savoirs déclaratifs qui pourront être transférés dans la pratique professionnelle future des étudiants en enrichissant celle-ci d’une connaissance et d’une compréhension d’éléments théoriques descriptifs, explicatifs et épistémologiques.

Acquis d'apprentissage (AA) et compétences

Au terme des trois activités d’apprentissage, l’étudiant devra être capable d’exprimer sa connaissance, sa compréhension et sa capacité d’utilisation des savoirs présentés et travaillés dans les différentes activités d'apprentissages constituant l'UE.
 
Activité 1 : cours portant sur l’histoire des religions
 
Au terme de l’activité, l’étudiant sera capable :
- d’identifier dans un contexte culturel déterminé des dimensions religieuses constitutives de celui-ci ;
- de réagir positivement à l’expression de convictions religieuses différentes des siennes ;
- d’utiliser les connaissances religieuses rencontrées au cours pour comprendre les comportements, attitudes et propos d’une personne exprimant sa foi ;
- d’utiliser le concept de sentiment religieux pour analyser l’évolution culturelle de notre société occidentale ;
- de caractériser les pertinences respectives du Christianisme, de l’Islam et du Judaïsme pour contribuer à l’amélioration des relations entre les hommes, les peuples et les cultures ;
- de situer l’usage de la religion pour promouvoir la paix dans le monde.
 
Activité 2 : cours A portant sur la psychologie du développement
 
Au terme de l’UE, l’étudiant sera capable de :
  • exprimer sa compréhension des concepts psychologiques vus au cours ;
  • reconnaître les hypothèses relatives aux situations psychologiques analysées au cours et articuler celles-ci aux théories présentées ;
  • utiliser les connaissances théoriques présentées pour caractériser les approches du développement humain de j. Piaget, de l. Vygotski, de s. Freud et de h. Wallon.
Activité 3 : cours B portant sur la psychologie du développement
 
Au terme de l'UE, l'étudiant sera capable de :
  • exprimer sa compréhension des concepts relatifs aux éléments de psychologie du développement travaillés en cours (en lien avec l'introduction et les 2 chapitres vus);
  • utiliser les concepts vus pour analyser des supports ou situations donnés.
Les compétences plus particulièrement visées sont les suivantes :
C2: s'impliquer en professionnel capable d'analyser et de dépasser ses réactions spontanées, ses préjugés, ses émotions.
D3: mettre en question ses connaissances
D4: actualiser ses connaissances et (pour à terme) ajuster/transformer ses pratiques
E2: s'approprier les contenus, notions, concepts, démarches, méthodes du champ psychopédagogogique.

Contenu

Activité 1
 
- Origine de la croyance en un ou plusieurs dieux
- Essai de définition de la religion ;
- La religion en Occident : état des lieux ;
- Le scandale du mal et de la violence : contestation radicale de la religion ?;
- Le Christianisme : origine, les premiers siècles, la particularité ;
- L’Eglise « orthodoxe » ;
- L’Eglise « catholique » ;
- La communauté protestante ;
- l’Islam : origine, les « 5 piliers », le Coran, Islam et Christianisme ;
- Le Judaïsme : origine, institutions, Judaïsme et Christianisme ;
- Conclusion : contribution des religions monothéistes à la paix mondiale.
 
Activité 2 (psychologie du développement A)
 
  • L’étude du développement humain, un domaine de la psychologie scientifique
  • Le statut de la théorie en psychologie du développement
  • Les fondements théoriques de l’étude du développement humain
  • L’épistémologie génétique de Jean Piaget et le développement de l’intelligence
  • Le rôle du langage dans le développement de la pensée selon Lev Vygotski
  • L’approche globale de l’évolution psychologique de l’enfant chez Henri Wallon
  • Le développement social et affectif
 
Activité 3 (psychologie du développement B)
 
  • L'universalité des stades de développement et le risque d'ethnocentrisme (activité d'introduction)
  • L'intelligence : innée ou acquise ?
  • Le développement du langage.

Dispositif d'apprentissage

Activités 1 et 2
Exposés magistraux en auditoire avec le support de diapositives ou de transparents
Quelques exercices d’illustration
Présentation de quelques extraits vidéo
Activité 3
alternance de moments de réflexion individuelle ou en duo, d'échanges et de structuration-synthèse en grand groupe

Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Activité 1 - Histoire des religions

Activité 2 - Psychologie du développement A

Evaluation certificative : examen écrit construit avec des questions à choix multiple. Mêmes modalités d’examen pour les différentes sessions.
Activité 3 - Psychologie du développement B
Evaluation certificative 1ères sessions (janvier et juin) : examen écrit (QCM)
Evaluation certificative 2e session : examen oral individuel.

Pondération :

 1. Deux types de notes
Il faut distinguer les notes d’activité attribuées à chaque activité d'apprentissage composant le programme de l’unité d’enseignement et la note globale attribuée à l’unité d’enseignement.
 
2. Etablissement des notes d’activité
Chaque note d’activité est établie sur un total de 20 points.
Chaque activité fait l’objet d’un examen distinct.
Chacune des trois notes ainsi obtenue est enfin arrondie à l’unité (exemple : 11,45 devient 11 et 11,55 devient 12). Les notes ajustées arrondies constituent les notes d’activité dont question au point 1 ci-dessus.
 
3. Signification des notes d’activité
Une note d’activité de 10 et plus signifie que l’activité est réussie, au moins de manière suffisante.
Une note d’activité de 9 traduit un échec faible.
Une note d’activité de 8 ou moins traduit un échec grave.
 
4. Réussite de l’unité d’enseignement
4.1 L’étudiant réussit l’unité d’enseignement si toutes les notes d’activité sont égales ou supérieures à 10.
4.2 L’étudiant réussit l’unité d’enseignement si maximum un échec faible est constaté dans les notes d’activité, les deux autres notes d’activité étant égales ou supérieures à 10.
 
5. Non-réussite de l’unité d’enseignement
5.1 L’étudiant ne réussit pas l’unité d’enseignement si une seule note d’activité est égale ou supérieure à 10, les deux autres notes d’activité étant des échecs faibles.
5.2 L’étudiant ne réussit pas l’unité d’enseignement si au moins un échec grave est constaté dans les notes d’activité.
 
6. Etablissement de la note globale de l’unité d’enseignement
La note globale est établie sur un total de 20 points.
6.1 La note globale est établie comme suit :
- les trois notes d’activité sont additionnées, ce qui porte le maximum de points à 60 avec la répartition suivante entre les activités:
- Psychologie du développement (cours A) : 33,33%
- Psychologie de la relation et de la communication : 33,33%
- Psychologie du développement (cours B) : 33,33 %
- le nombre de points ainsi obtenu est divisé par 3 pour déterminer la note de l’unité d’enseignement sur 20 points;
- cette note est enfin arrondie à l’unité. La note arrondie constitue la note globale attribuée à l’unité d’enseignement dont question au point 1. ci-dessus.
6.2 Dans la situation décrite au point 4.2, la note globale est établie conformément au point 6.1.
6.3 Dans la situation décrite au point 5.1, la note globale s’établit à 9.
6.4 Dans la situation décrite au point 5.2, la note globale est établie conformément au point 6.1 mais en restant limitée, le cas échéant, à une note maximale de 8.
 
 

Sources, références et bibliographie

Activité 1
- J. Girault et J. Vernette, Croire en dialogue, Limoges, 1979
- M.A. Ouaknin, Grandes religions, Paris, 1998
- J. Rifflet, Les mondes du sacré, Bierges, 2000
- Ph. Wilkinson, Les religions, Paris, 2009
 
Activités 2 et 3
Les bibliographies des 2 AA sont à disposition des étudiants sur la plateforme elearning, dans l'espace réservé à chaque AA.
 

Supports pédagogiques

Mise à disposition sur une plate-forme e-learning des diapositives utilisées dans les trois activités et du syllabus complet de l'AA 3.


La colonne « Heures » représente le nombre d’heures de cours par année.
La colonne « ECTS » représente le nombre de crédits pour chaque cours, c’est-à-dire le travail total à fournir par l’étudiant pour ce cours (cours théoriques, cours pratiques, travaux de groupe, recherche en bibliothèque, étude à domicile …). Un crédit ECTS représente en moyenne 30h de travail pour l’étudiant. En savoir plus sur le système ECTS

Attention : Dans un souci constant d’amélioration, les programmes des cours peuvent varier légèrement ou fondamentalement d’une année à l’autre. Un décalage peut donc exister entre ce qui est affiché sur ce site et la réalité.