En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies (en ce compris, cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales) . Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies, merci de prendre connaissance de la politique relative aux cookies.

Haute Ecole Libre Mosane

fe19f694-d542-482f-95a4-276852dfd0a1
b9c85068-b041-4f65-ac71-8e2824e0932f

Accompagner les tout-petits dans leurs premiers apprentissages

Instituteur.trice Préscolaire

Tout au long de la formation, un va-et-vient s'établit entre la réflexion théorique et la pratique dans les classes maternelles.

Tout au long de la formation, un va-et-vient s'établit entre la réflexion théorique et la pratique dans les classes maternelles.
 

Des Ateliers de Formation Professionnelle (AFP) sont organisés par les maîtres-assistants en Haute École en collaboration avec des enseignants du maternel.

Des stages en milieu scolaire ont également lieu durant tout le cursus (Bloc 1 : 2 semaines ; Bloc 2 : 4 semaines ; Bloc 3  : 10 semaines) :

Au cours du Bloc 1, l'accent est mis sur l'observation des enfants et de la situation, sur la relation pédagogique (contact avec l'enfant, développement de l'expression de soi, animation du groupe-classe) et sur l'acquis méthodologique de base. La prise en charge de la classe est progressive.

En Bloc 2, tout en privilégiant toujours la qualité de la relation, l'approfondissement méthodologique et la diversification de l’animation sont au centre des objectifs poursuivis (travail en ateliers, approche par compétences).

En Bloc 3, toutes les dimensions d'une pratique d'enseignant du maternel trouvent leur développement dans les différents stages.

La formation peut s’exprimer comme un trajet d’évolution dans différents domaines :

  1. La prise en charge : de la « survie » à l’autonomie responsable.

  2. La relation à l’enfant : du contact positif à l’intervention réfléchie et différenciée.

  3. La relation au groupe : de l’animation d’un groupe à sa gestion de manière diversifiée.

  4. Les apprentissages : du souci éducatif à la mise en œuvre de méthodologies spécifiques et à la construction des apprentissages.

 

Modalités d’organisation des stages

L’importance accordée aux stages dans la formation nous amène à les organiser nous-mêmes.
Les personnes de référence pour la gestion des stages sont Denis ROGISTER, Directeur de section, Madame Alix de HARENNE, coordinatrice des stages et Madame C. CASTELLACI, secrétaire des stages.


Attribution des maîtres de stage et des lieux de stage

Au mois de juin de chaque année, un dossier de présentation  des stages pour l’année scolaire à venir est envoyé dans nos écoles partenaires, plus de 200, réparties dans la province de Liège principalement. Les institutrices et instituteurs nous retournent un formulaire d’inscription aux stages qui les intéressent.
Au début de la formation, les étudiants sont invités à nous communiquer plusieurs zones d’accessibilité, ensemble de communes où il leur est possible d’effectuer leurs stages.
 
Sur base de ces réponses, des enseignants comme des étudiants, une première répartition des lieux de stage est établie.
Les critères qui guident cette répartition sont essentiellement d’ordre pédagogique :

  • La diversification des lieux de stage en fonction du milieu géographique (ville, périphérie, campagne), du milieu socio-économico-culturel (au moins une école en encadrement différencié ou assimilée), de la taille, du projet pédagogique des écoles.
  • L’appariement des étudiants: que ce ne soient pas les mêmes étudiants qui se retrouvent dans les mêmes écoles, que tous aient l'occasion de travailler en collaboration.
  • L'évaluation du ou des stages précédents qui intervient aussi pour composer les équipes d'étudiants ou pour choisir un maître de stage particulier.
  • La « neutralité affective » : aucun stage ne sera effectué dans une école où un membre de la famille ou quelqu’un de proche enseigne ou exerce une responsabilité. L’étudiant évitera d’aller en stage dans l’école qu’il a fréquentée ou proche du mouvement de jeunesse qu’il anime. L’étudiant sera garant du respect de ce critère.

Ce projet est communiqué aux étudiants et des modifications y sont apportées en fonction de certaines demandes de ceux-ci. Il est ensuite envoyé dans les écoles pour que celles-ci soient averties environ 10 jours avant le premier jour d’observation.
 
Des changements peuvent encore intervenir à la demande des écoles. Il est impératif que chaque étudiant vérifie son lieu de stage le jour précédant le premier contact avec l’école.
Par ailleurs, en cas de changement de maitre de stage à l’initiative de l’école de stage, l’étudiant doit en avertir le secrétariat des stages.


Préparation

  • Sur le terrain

Avant chaque stage, les étudiants vont en observation dans leurs classes. Durant ces observations, les étudiants ont l’occasion de se présenter et d’entrer en contact avec leur maître de stage, la direction de leur école et surtout avec les  enfants. Ils prennent connaissance du contexte et du cadre dans lesquels ils vont travailler, les décrivent et les analysent de manière à bien les connaître.
 
Le premier jour d’observation, les étudiants se présentent tout d’abord à la Direction.  Ils remettent au maitre de stage la lettre présentant les consignes précises pour le stage. Cette lettre aura été commentée en classe par le psychopédagogue et les étudiants en auront reçu une copie, à verser dans la farde de stage.
 
En tenant compte des besoins ou centres d’intérêts des enfants et des objectifs spécifiques du stage, les étudiants planifient les apprentissages et les autres activités avec le maitre de stage. Ils présentent certaines idées ou préparations d’activités et du matériel didactique de manière à s’assurer de leur pertinence.  Lors de la dernière journée d’observation, ils doivent présenter un programme d’activités réfléchi et complet.
Les préparations détaillées des activités doivent être soumises au maitre de stage au plus tard la veille des prestations.

  •  A l’institut de formation

A l’approche d’un stage, la plupart des enseignants offrent la possibilité aux étudiants de réfléchir avec eux sur certains aspects problématiques relevés lors des observations.
Nous organisons, ensuite, des journées de préparation à l’école normale en présence des différents enseignants de la section, chaque étudiant rencontrant individuellement un enseignant. Les étudiants doivent y présenter différents documents attestant d’un bon état de préparation (présence du fil conducteur du stage, du planning, de l’organigramme, …) et de conception de différentes activités du stage. Ils peuvent aussi demander conseil à l’enseignant par rapport à la pertinence de certaines activités.
Un étudiant dont l’état de préparation est jugé insuffisant peut se voir refuser l’accès à son lieu de stage.

Avant de partir en stage, chaque étudiant doit

  • encoder son horaire de stage via HELMo Connect et/ou compléter la fiche signalétique ;

  • se munir des documents suivants :

          ▪ attestation Maitre de stage (B2 et B3 uniquement)
              ▪ rapport de stage
              ▪ documents concernant les activités de psychomotricité


Stage

  • Horaire

Le principe est que l’étudiant suive le temps de prestations de l’enseignant :

  • surveillances (récréations, temps de midi…) ;

  • présence de 15 minutes avant et après l’horaire de classe ;

  • séances de concertation pédagogique (récupération selon les mêmes modalités que l’institutrice sauf si séance de psychomotricité).

L’étudiant doit être disponible pour un moment régulier d’échanges avec l’institutrice ainsi qu’avec le professeur lors d’une visite.

  • Farde de stage

La farde constitue un outil de conception, de réflexion ainsi que de communication. Sa présentation doit être clairement structurée et formellement soignée (voir document « Farde de stage ; carnet de référence »).
Elle doit être toujours disponible pour le maitre de stage et présentée spontanément au professeur en visite.

  • Absences

En cas d’absence durant le stage, l’étudiant doit contacter en temps voulu l’école et le maitre de stage ainsi que l’institut de formation (avant 8h). Il faut nous envoyer le certificat médical ou autre pièce justificative dans les 24 heures.
L’étudiant qui s’absente en stage sans motif légitime ou sans prévenir ne sera pas admis à poursuivre son stage.
Le suivi des absences pour maladie dépend de sa durée. Quand elle est trop importante, il n’est pas possible de suspendre les cours de l’étudiant pour lui permettre de prolonger son stage. La direction prend la décision à partir des informations sur la situation individuelle.
Il est donc indispensable de prendre contact, immédiatement, avec le directeur de section dès que l’absence dépasse 2 jours.

  • Visites

Lors de chaque stage, les étudiants reçoivent la visite d’un (en B1) ou deux professeurs. Ces visites se terminent par un entretien réflexif avec l’étudiant. A l’issue de la visite, le professeur rédige aussi un rapport qui servira, avec le rapport du maitre de stage, à l’évaluation.
Tout changement d’horaire important doit être signalé dans les plus brefs délais, en téléphonant au secrétariat Accueil - 004
(Tél. : 04/223.26.28) et en modifiant l’horaire de stage via HELMo Connect.


Evaluation

Voir document « Evaluation des stages » sur la plateforme de la section sur HELMo Learn.