Cette page est compatible avec la fonction "Imprimer" de votre navigateur Web.
Les navigateurs Google Chrome et Opera proposent l'enregistrement au format PDF via leur menu d'impression. Le logiciel libre PDFCreator s'utilise comme une imprimante virtuelle pour enregistrer la page au format PDF.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Corps, expression et média
Responsable de l'UE: ROUSCHOP Joseph
Autres enseignants: BAUDOIN Sophie, FONTAINE Charles, OUTMANNS Charlotte, SARLET Bénédicte

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1+2-UE23

Nombre de crédits ECTS: 10,00 crédit(s)

Volume horaire: 142,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Education corporelle et animation 3,00 crédit(s) 50,00 heure(s)
Expression plastique et musicale 2,00 crédit(s) 32,00 heure(s)
Langages et pratiques d'expression 2,00 crédit(s) 32,00 heure(s)
Pratiques audiovisuelles 3,00 crédit(s) 28,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Corps et expression
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
A. Dispositifs d'apprentissage

1) Modifications du dispositif d'apprentissage pour l'activité EXPRESSION PLASTIQUE : "En remplacement de la seconde partie du cours, l'étudiant, individuellement, crée une Bande Dessinée d'autofiction et il rédige une fiche d'animation, à partir de cette création, destinée à son lieu de stage."

2) Modifications du dispositif d'apprentissage pour l'activité PRATIQUES AUDIOVISUELLES: "Pour la majorité des étudiants dans l'impossibilité de finaliser le document audiovisuel, chaque groupe finalisera les étapes de travail scénario et story-board pour la fiction, structure narrative et story-board pour le reportage et le documentaire, descritption du contenu et story-board pour la photographie."

B. Mode d'évaluation

1) Modifications du mode d'évaluation pour l'activité EXPRESSION PLASTIQUE : "Pour la seconde partie du cours, l'étudiant sera évalué à partir des deux travaux demandé sur base des consignes transmises."

2) Modifications du mode d'évaluation pour l'activité LANGAGES ET PRATIQUES D'EXPRESSION: "En raison des circonstances liées à l'épidémie COVID19, les conditions de l'évaluation ne sont pas rencontrées; il n'y aura donc pas d'évaluation spécifique dans cette activité d'apprentissage".

3) Modifications du mode d'évaluation pour l'activité PRATIQUES AUDIOVISUELLES: "L'évaluation écrite portera sur l'ensemble des compétences attendues en s'appuyant sur les étapes de travail (synopsis, scénario, structure narrative, story-board...) et sur l'activité en cours d'année."

4) Modifications des modalités d'établissement de la note finale de l'UE:"Il faut apporter une précision concernant les pourcentages de présences pris en compte: pour tous les cours programmés après le 15 mars dans les quatre activités d'apprentissage de l'UE23, la présence de chaque étudiant sera considérée comme acquise en raison des circonstances de l'épidémie."

L'ensemble des modifications développées ci-dessus sont valables pour la premlière et la seconde session des évaluations.
Objectif(s)
  • Expérimenter de nouveaux outils d’expression et commencer à se les approprier
  • Mettre en lien le processus créatif et le terrain ou la pratique professionnels à travers une production concrète.
  • Se confronter aux contingences d’un travail créatif à plusieurs.
  • Mettre son expérience acquise - au niveau corporel comme au niveau expressif - au service d’une pratique d’animation.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de l’UE, l’étudiant montre qu’il a pu s’engager de manière responsable et fiable tout au long des processus d’animation ou de production

Au terme de l’UE, l’étudiant réfléchit avec les autres les expériences vécues dans les activités de l’UE en faisant preuve d’esprit critique, de remise en question et de recherche de sens

Au terme de l’UE, l’étudiant montre qu’il a pu tenir compte de l’autre, du groupe et  du contexte dans les activités qu’il a menées

NB : les AAT visés restent comme en B1 les AAT 1 et 6
Contenu:
Réalisation de projets créatifs utilisant différents vecteurs (plastique / corporel / musical / audiovisuel, …). Avec le soutien du formateur, les étudiants sont acteurs responsables de ces projets, qui s’inscrivent dans une dynamique collective.
Dispositif d'apprentissage:
  • La présence de l’étudiant aux activités d’apprentissage de l’UE est une condition de base  
  • Autre condition : L’étudiant montre qu’il a pu continuer à s’appuyer sur les apprentissages acquis dans l’UE « Corps et expression » du 1er Bloc

Education corporelle et animation
 
Les activités sont proposées alternativement par la formatrice et par les étudiants (animation en duo).
L’important, dans ce cours, est de vivre des situations de mise en jeu corporelle ayant pour thème la sensorialité, la communication non-verbale, la confiance, la coopération, l’opposition, la relaxation, le toucher, … dans un climat de bienveillance.

Expression plastique et musicale
 
1ère partie du cours
Les étudiants, répartis en groupes de trois, élaborent une réalisation qui met en jeu les arts plastiques et qui est destinée au public de leur propre stage. Cette réalisation donnera lieu à une présentation.
Au fil des séances, les étudiants sont invités à créer une fiche d’animation/réalisation comme aide à la construction et à l’évaluation de leur pratique.
2ème  partie du cours :
Après un bref aperçu théorique, les étudiants, répartis en groupe de 4 ou 5, choisissent une situation de stage à partir de laquelle ils pourront créer une métaphore impliquant un changement éducatif. Pour ce faire, il s’agira de vérifier, puis d’appliquer, les conditions de faisabilité du processus créatif.
Lorsque la métaphore sera élaborée, les étudiants auront à charge de l’illustrer avec des supports graphiques et musicaux destinés à amplifier le contenu de cette métaphore. Chaque groupe présentera à terme la démarche parcourue et le résultat atteint. Chaque présentation sera suivie d’un mini-débat afin de faire émerger les éventuels liens conceptuels entre outils et terrain.

Langages et pratiques d'expression
 
Le cours se vit sous la forme d’un atelier où alternent des exercices proposés par le formateur et des animations par les étudiants.
  • continuer à exploiter des richesses qui nous sont propres (voix, corps, imagination, sens de l’humour…)
  • d’autres instruments peuvent nous prolonger, utilisation de nouveaux outils (masques, marionnettes…)

Pratiques audiovisuelles
 
La proposition du cours est de réaliser un document audiovisuel (vidéo, photo, audio, multimédia…) sur une thématique liée au travail social.
Cette réalisation se fera au sein d’une équipe dans laquelle les étudiants devront être capables de s’assigner des tâches et des fonctions, c-à-d répondre à la question « Qui fait quoi et dans quel but ?
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
 
  • Pour l’UE, une présence régulière et investie dans le respect du cadre éthique constitue une condition de réussite
  • Autre condition : L’étudiant montre qu’il a continué à s’appuyer sur les apprentissages acquis dans l’UE « Corps et expression » du 1er Bloc

Education corporelle et animation
 
L’évaluation prend en compte la régularité aux cours et l’engagement dans les activités ainsi que l’animation présentée au groupe.
En deuxième session, l’étudiant dont la présence aura été insuffisante devra réaliser un travail écrit conséquent où il explicitera le sens qu’il donne à ses absences, les effets produits par ces absences sur lui-même et sur le groupe ; il montrera comment il rejoint malgré tout les objectifs de formation du cours.


Expression plastique et musicale

1ère partie du cours
En première session, l’évaluation tiendra compte :
  • de la participation au travail du groupe.  Outre la présence au cours, compte l’implication dans le travail collectif (position responsable, ressource offerte au groupe…)
  • Un travail écrit en équipe-projet
En deuxième session, les attentes sont identiques à la première session. Toutefois, s’il n’est pas possible de former un groupe d’étudiants suffisamment conséquent, charge à l’étudiant de proposer une solution alternative qui lui permette de concevoir une animation dans des conditions similaires.
L’évaluation de l’implication de l’étudiant se fera alors au travers d’une rencontre avec le formateur où l’étudiant rendra compte de la démarche effectuée.

2ème partie du cours :

En première session :
Les formateurs évalueront le processus de réalisation.
Cette évaluation portera sur les points suivants :
la présence, l'implication et le respect de l'engagement de l'étudiant dans la démarche, témoignant de sa capacité à mener le processus « métaphore » dans sa totalité.
 
En seconde session :
Les attentes seront identiques et porteront sur la mise en place d'une même démarche d'invention et de réalisation en lien avec une situation éducative.


Langages et pratiques d'expression
 
En 1ère session, l’évaluation prendra en compte :
  • La régularité aux cours
  • La qualité de l’implication (engagement, respect, créativité)
  • Avoir préparé et présenté une animation
 
En 2e session, l’étudiant devra participer à un atelier et/ou réaliser un travail écrit conséquent où il évaluera le chemin parcouru, analysera l’impact de ses absences et montrera comment il est capable de rejoindre malgré tout les objectifs de formation du cours. Le cas échéant, l’étudiant présentera son animation.


Pratiques audiovisuelles
 
L’évaluation portera sur l’ensemble des compétences attendues en s’appuyant sur le travail fini et sur l’activité en cours d’année.
En seconde session, les étudiants pourront, selon les cas, être invités à faire la preuve de l’ensemble ou d’une partie de ces compétences.


Modalités d'établissement de la note finale de l'UE :

Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE..

Concrètement,l'étudiant doit être présent au moins à 70 % des cours de chacune des a.a. de l'UE pour être en condition de pouvoir valider l'UE.
Autrement dit, une présence inférieure à 70% dans une activité d'apprentissage de l'UE se traduira dans une cote inférieure à 8/20. Une présence inférieure à 50% pourra donner lieu à une cote égale ou inférieure à 6/20, ce qui se traduit dans un échec non-remédiable.

Un échec non-remédiable signifie que la cote sera alors bloquée et que l'étudiant ne pourra pas représenter l'évaluation de cette activité d'apprentissage lors du 3e quadrimestre. Le motif en est que les compétences encore à acquérir supposent de participer à la démarche pratique développée lors de l'a.a., laquelle ne peut être réorganisée durant le 3e quadrimestre. Il aura néanmoins accès aux évaluations du 3e quadrimestre pour les autres activités d'apprentissage de l'UE qu'il devrait représenter.


Pondération: 130 points
- Education corporelle et animation : 40 points
- Epression plastique et musicale : 30 points
- Langages et pratiques d'expression : 30 points
- Pratiques audiovisuelles : 30 points


 
Sources, références et bibliographie:
NEANT
Supports pédagogiques:
NEANT
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Influences sociales et institutionnelles
Responsable de l'UE: NIBONA Marjorie
Autres enseignants: RENARD Benoit, VOGELI Olivier

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1-UE21

Nombre de crédits ECTS: 8,00 crédit(s)

Volume horaire: 92,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Analyse des institutions 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Droit 2,00 crédit(s) 26,00 heure(s)
Psychologie sociale 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Sociologie 2,00 crédit(s) 26,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Seul le mode d’évaluation de la seconde session fait l’objet d’une modification
Mode d'évaluation (y compris pondération relative)

Les acquis d'apprentissage de cette UE sont évalués au travers de 4 épreuves :
 
En première session :
La première session a déjà eu lieu.
 
En seconde session :
Les modalités précises d’évaluation des différentes activités d’apprentissage vous seront communiquées par mail par les formateurs
Analyse des institutions
Mêmes modalités d'évaluation qu'en première session

Droit
Questionnaire en ligne:

Psychologie sociale
Questionnaire en ligne
 
Sociologie
Mêmes modalités d’évaluation qu’en première session

Modalités d'établissement de la note finale de l'UE:
 
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.
Pondération : 80 points
- Analyse des institutions: 20 points
- Droit : 20 points
- Psychologie sociale : 20 points
- Sociologie : 20 points
 
Objectif(s)
Prendre conscience des faits sociaux qui conditionnent le travail socio-éducatif (cadres légaux et institutionnels, phénomènes d'exclusion et de marginalisation, composantes sociales,...). 
Découvrir une série de concepts relatifs à ces faits sociaux et apprendre à les utiliser comme outils de distanciation et d’analyse des situations vécues.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Dans l'optique de préparer l'étudiant à "être un acteur institutionnel et social engagé" et à "s'approprier des outils d'analyse pour comprendre les réalités rencontrées et construire des interventions adéquates", cette UE vise les acquis d'apprentissages suivants :
  • définir et illustrer les concepts de base (psychosociologiques, sociologiques et juridiques) permettant de comprendre des situations de fragilité, de marginalisation et d'exclusion;
  • utiliser des concepts dans des situations concrètes afin d'interroger et d'analyser le contexte de la relation éducative.
Contenu:
Toute situation socio-éducative prend place dans un contexte spécifique qui fait intervenir différentes dimensions en interaction : le contexte socio-culturel, le cadre juridique, le contexte institutionnel et organisationnel ainsi que les relations spécifiques qui s'y établissent entre les acteurs. Les activités d'apprentissage proposées au sein de cette UE contribuent à intégrer ces différentes dimensions.
Dispositif d'apprentissage:
Analyse des institutions

L’objectif de cette activité d’apprentissage est de prendre conscience de l’influence du contexte institutionnel et organisationnel sur toute situation socio-éducative.
Dans un premier temps, la démarche proposée sera résolument inductive. Nous avons tous une expérience du monde des organisations. Les étudiants sont, pour la plupart, en stage au sein d’une organisation. Mais qu’est ce que ces organisations ont en commun ? Pourquoi les appelle-t-on des organisations ? Qu’est-ce qu’une organisation au final ? À partir de leurs expériences, les étudiants devront mener une première démarche de conceptualisation : partir de constats et de situations singulières pour en dégager les traits communs.
 
Ensuite, les étudiants seront amenés à questionner leurs propres expériences de stage (passées ou présentes) et à réfléchir à l’impact du contexte organisationnel et institutionnel du « lieu de stage », considéré comme une organisation particulière/singulière, sur le travail réalisé au sein de celle-ci.
 
Ce travail d’analyse sera soutenu par les réflexions avec ses pairs et le formateur dans le cadre des séances de cours.


Droit
 
A l'aide d'exposés par le formateur ou éventuellement par les étudiants , d'exercices de compréhension de la législation, de situations à résoudre, de lectures d'articles, de visionnage de documentaires, de rencontres, de témoignages et éventuellement un travail sur les réponses juridiques d’une problématique non abordée au cours,  les étudiants découvriront :
  • diverses législations protégeant le mineur
  • diverses législations protégeant les personnes majeures fragilisées (en raison d'un handicap mental, d'une maladie mentale, d'une dépendance à des produits altérant leur raisonnement, d'un danger les menaçant dans leur pays d'origine,...)
  • la législation relative à la responsabilité civile

Psychologie sociale
 
Au travers d'un cours oral en auditoire, différentes méthodes seront utilisées pour aborder la matière. Parallèlement au cours oral, les étudiants travailleront en ligne sur la plate-forme d’e-learning : ils pourront faire des tests en ligne portant sur la compréhension et l'application des concepts.
De la sorte, les étudiants découvriront :
- La spécificité de l’approche psychosociale.
- Les concepts majeurs de la psychologie sociale à savoir :
  • Concepts généraux : sociabilité, perception sociale, attribution causale, comparaison sociale.
  • Concepts relatifs aux phénomènes d’exclusion et de marginalisation : stéréotypes et préjugés, normes et conformisme, soumission à l’autorité, relations intergroupes, déviance et minorité, idéologie.
  • Concepts relatifs à la prise de décision en groupe : conflit et coopération; normalisation et polarisation ; moral et  productivité ; dissension et consensus ; dynamique convergente.
  • Des illustrations en lien avec les phénomènes de marginalisation et d’exclusion.

Sociologie
 
Le travail de réflexion, de compréhension et d’expérimentation des thèmes de la stratification sociale, de la famille et de l'interculturalité prendra appui sur :
  • les différents documents et activités proposées (notes de cours, articles, grilles d’analyse, résultats d'enquêtes quantitatives, témoignages, rencontres avec divers acteurs)
  • les expériences professionnelles et/ou les représentations des étudiants.
Les étudiants seront amenés à :
  • rédiger et/ou présenter des travaux individuels et/ou de groupe
  • effectuer des recherches personnelles
  • réaliser des exercices


 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Les acquis d'apprentissage de cette UE sont évalués au travers de 4 épreuves :
 
En première session :

Analyse des institutions
En première session, l’étudiant sera évalué au cours d’un examen oral organisé durant la session de janvier.



Droit

Examen écrit  en deux parties:
La première partie de l’évaluation se fera sous forme de vrai ou faux à justifier, de textes à trous et concerne la compréhension des notions essentielles citées dans le dispositif d'apprentissage.
  • La deuxième partie de l’évaluation se déroulera à livres ouverts et concerne l'application ainsi que la capacité à interroger les notions développées dans les dossiers.  L’évaluation se fait alors sous forme de situations à résoudre, de questions plus précises, de références aux articles de loi, de questions ouvertes…
Éventuellement quote-part évaluant un travail et/ou exposé fait par les étudiants.


Psychologie sociale
Examen écrit portant sur la compréhension et l'application des concepts cités dans le dispositif d'apprentissage.
 
Sociologie
L’évaluation se basera sur une réflexion personnelle écrite proposée par l’étudiant ainsi que sur les travaux de groupe et individuels réalisés au cours du quadrimestre. Ces travaux évalueront la capacité de compréhension et d'illustration des thèmes sociologiques cités dans le dispositif d'apprentissage. La réflexion finale prendra appui sur les enseignements tirés par l’étudiant de ces travaux et des expériences vécues au cours du dispositif d’apprentissage.


En seconde session :

Mêmes modalités d’évaluation qu’en première session  pour les quatre activités d’apprentissages.



Modalités d'établissement de la note finale de l'UE:
 
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.


Pondération : 80 points
- Analyse des institutions: 20 points
- Droit : 20 points
- Psychologie sociale : 20 points
- Sociologie : 20 points
Sources, références et bibliographie:
Analyse des Institutions :
NIZET J. et PICHAULT F., Introduction à la théorie des configurations – Du « one best way » à la diversité organisationnelle , Editions de boeck (Management), Bruxelles, 2003
….
D’autres références seront proposées aux étudiants en fonction des échanges en classe.

Droit :
NEANT

Psychologie sociale:

AEBISCHER V. et OBERLE D., Le groupe en psychologie sociale, Dunod, Paris, 1998
ALTHUSSER L., Pour Marx, Maspero, Paris, 1965
AZZI A.E. et KLEIN O., Psychologie sociale et relations intergroupes, Dunod, Paris, 1998
BEAUVOIS J-L., Traité de la servitude libérale – Analyse de la soumission, Dunod, Paris, 1994
BEAUVOIS J-L., DUBOIS N. et DOISE W., La psychologie sociale (Tome IV) La construction sociale de la personne, Presses universitaires de Grenoble, 1999
BEAUVOIS J-L., JOULE R-V. et MONTEIL J-M., La psychologie sociale (Tome VI) 20 ans de psychologie sociale expérimentale francophone, Presses universitaires de Grenoble, 1998
BEDARD L., DEZIEL J. et LAMARCHE L., Introduction à la psychologie sociale – Vivre, penser et agir avec les autres, Editions du Renouveau Pédagogique, Saint-Laurent (Québec), 2006
BOURHIS R.Y. et LEYENS J-P., Stéréotypes, discrimination et relations intergroupes, Mardaga, 1994
CICCOTTI S., 150 petites expériences de psychologie pour mieux comprendre nos semblables, Dunod, Paris, 2007
Collectif, Grand dictionnaire de la psychologie, Larousse, Paris, 1991
DE LA HAYE A-M., La catégorisation des personnes, Presses universitaires de Grenoble, 1998
DESCHAMPS J-C. et BEAUVOIS J-L., La psychologie sociale (Tome II) Des attitudes aux attributions – Sur la construction de la réalité sociale, Presses universitaires de Grenoble, 1996
DUFOUR D-R., L’art de réduire les têtes. Sur la nouvelle servitude de l’homme libéré à l’ère du capitalisme total, Denoël, Paris, 2003
GERGEN K.J. et GERGEN M.M., Psychologie sociale, Etudes vivantes, Montréal, 1984
HARNECKER  M., Les concepts élémentaires du matérialisme historique, Contradictions, Bruxelles, 1974
JOULE R-V. et BEAUVOIS J-L., Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, Presses universitaires de Grenoble, 2002
KRECH D. et CRUTCHFIELD R.S., Théorie et problèmes de psychologie sociale, PUF, 1952
LEYENS J-P. et BEAUVOIS J-L., La psychologie sociale (Tome III) L’ère de la cognition, Presses universitaires de Grenoble, 1997
LEYENS J-P. et YZERBYT V., Psychologie sociale, Mardaga, Sprimont, 1997
MARX K., L’idéologie allemande, Ed. sociales, Paris, 1976
MANDEL E., Introduction au marxisme, éd. L. Lesoil, Gand, 1977
MONTEIL J-M. et BEAUVOIS J-L., La psychologie sociale (Tome V) Des compétences pour l’application, Presses universitaires de Grenoble, 2001
MUGNY G., OBERLE D. et BEAUVOIS J-L., La psychologie sociale (Tome I) Relations humaines, groupes et influence sociale, Presses universitaires de Grenoble, 1995
MOSCOVICI S. (ss la direction de), Psychologie sociale, PUF, Paris, 1984
MOSCOVICI S. (ss la direction de), Psychologie sociale des relations à autrui, Nathan, Paris, 1994
MOSCOVICI S. et DOISE W., Dissensions et consensus – Une théorie générale des décisions collectives, PUF, 1992
VINSONNEAU G., Inégalités sociales et procédés identitaires, Armand Colin, Paris, 1999
VOISIN M., Cours de sociologie générale, Université de Liège, 1984.
 
SITES INTERNET CONSEILLES
 
www.psychologie-sociale.com
www.psychologie-sociale.eu
www.psychoweb.fr
www.scienceshumaines.com
www.psychologie-et-société.org
www.préjugés-stéréotypes.net
 

Sociologie :

Annoncer la couleur, vivre ensemble autrement, dossier pédagogique, 2009
Bawin-legros, b.., Sociologie de la famille Le lien familial sous questions, De Boeck Université, 1996
Berger, P., Comprendre la sociologie. Son rôle dans la société moderne (La stratification sociale : 114-119), Editions du centurion, Paris, 1973
Benichou, M., Le multiculturalisme, Bréal, Rosny, 2006
BRESSON, M., Sociologie de la précarité, Armand Colin, Paris, 2010
Casman, MT., Nibona, M., Peemans-Poulet, H., Femmes monoparentales en Belgique, Pensées féministes, 2006
GUILLOUET, M., « Travailler avec les familles » Parents-professionnels : un nouveau partage de la relation éducative, Le nouvel éducateur-n°161-Septembre 2004
Italiano, P., Du « capital social » à l’utilité sociale, Editions de l’Université de Liège, 2007
JACQUEMAIN, M., JAMIN, J., L’histoire que nous faisons Contre les théories de la manipulation, Labor, Loverval, 2007
Javeau, C., Sociologie de la vie quotidienne, PUF,  Paris, 2003.
kellerhals, J., Troutot, p-y., lazega, e., Microsociologie de la famille, PUF, Paris, 1993
Khellil, M., Sociologie de l’intégration, PUF, Paris, 1997
Kulakowski C., Interculturalité et travail social : unir sans confondre et distinguer sans séparer, Ecarts d’identité N°98, hiver 2001-2002
KUTY, O., La négociation des valeurs Introduction à la sociologie, De Boeck Université, Paris, Bruxelles, 1998
Kuty, O., Vrancken, D., Faniel, A., Les comités blancs un défi citoyen, Quorum, 1998
LAVILLE, J-L., et SAINSAULIEU, R.,(sous la direction de), Sociologie de l’association Des organisations à l’épreuve du changement social, Desclée de Brouwer « Sociologie économique », Paris, 1997
La Fédération wallonie bruxelles en chiffres, 2013
LAZARTIGUES, A., A nouvelles familles nouveaux enfants ? Neuropsychiatrie Enfance Adolescence : 48 : 32-43, 2000
LAZARTIGUES, A., Vers un nouveau contrat familial, Neuropsychiatrie Enfance Adolescence : 48 : 128-38, 2000
Les cahiers de la recherche sur le travail social, Intégration : des concepts des problématiques, Centre de publication de l’université de CAEN, 1er semestre 1990
Martiniello, M., L’ethnicité dans les sciences sociales contemporaines, PUF, Paris, 1995
Martiniello, M.et Réa, A. Une brève histoire de l’immigration en Belgique, Fédération wellonie-Bruxelles, 2012
NEVEU, E., Sociologie des mouvements sociaux, Editions la Découverte, Paris, 1996
Nizet, J., Rigaux, N., La sociologie de Erving Goffman, Editions la Découverte, Paris, 2005.
PARENT, P-P., Les interventions auprès de familles, questions éthiques soulevées au sein des pratiques, Les cahiers de l’Actif N°276/277, 1999
paugam, S., Le lien social, puf, Paris, 2008
ROUFF K., Comment génogramme et génosociogramme peuvent aider les travailleurs sociaux, Lien social, Publication n°711, 2004
TREMINTIN, J., La force des représentations dans le champ du travail social, Lien social, publication n°824 du 18 janvier 2007
Wieviorka, M., Le racisme, une introduction, La découverte, Paris, 1998
Supports pédagogiques:
Notes de cours et dossiers de lecture

Lien vers e-learning : https://elearning.helmo.be/course/index.php?categoryid=543
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
L'être humain souffrant
Responsable de l'UE: HUYNH-MING Julie
Autres enseignants: Aucun

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q2-UE26

Nombre de crédits ECTS: 7,00 crédit(s)

Volume horaire: 80,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Assuétudes 1,00 crédit(s) 10,00 heure(s)
Déficiences, psychopathologies et psychiatrie 4,00 crédit(s) 46,00 heure(s)
Psychologie clinique 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
La première épreuve intègre deux des trois activités d’apprentissage de l’UE26 (Psychologie clinique/Déficience, psychopathologies et psychiatrie) et consiste en un travail écrit individuel. La deuxième épreuve porte sur la troisième activité d’apprentissage de l’UE26 (assuétudes) et consiste en un travail écrit individuel également.

Modalités D’ÉVALUATION intégrant deux Activités d’apprentissage (psychologie clinique et deficience, psychopathologies et psychiatrie)

L’évaluation portera sur un travail écrit individuel basé sur un contenu matière qui se trouve dans les notes de cours des formatrices (accessibles sur e-Learning) et explicité lors des séances de cours en auditoire. Le travail écrit prendra la forme d’une analyse reposant sur une vignette clinique.

L’étudiant devra montrer sa capacité à analyser une situation professionnelle en repérant, nommant, explicitant les connaissances conceptuelles en psychologies cliniques et en psychopathologies en lien avec la situation décrite dans la vignette.

L’évaluation intégrée des deux activités d’apprentissage (Psychologie clinique/Déficience, psychopathologies et psychiatrie) est articulée de manière à ce que l’étudiant puisse montrer sa capacité à dégager différents points de repères qui lui permette d’aborder et comprendre l’être humain souffrant dans un cadre professionnel.
 
Modalités D’ÉVALUATION pour l’Activité d’apprentissage Assuétudes
L’évaluation portera sur un travail réflexif individuel sur base de la matière vue en classe et reprise dans le syllabus. L’étudiant devra montrer sa capacité à travailler ses représentations et affects concernant la problématique des assuétudes afin qu’il se situe dans une dimension professionnelle. L’étudiant devra également montrer qu’il est sensibilisé aux rôles préventifs et d’accompagnement de l’éducateur dans les situations d’assuétudes.

Modalités de l'établissement de la note finale de l'UE:
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.
Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.
Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.

Pondération : Total sur 80 points
  • Assuétudes : 10 points
  • Déficience, psychopathologies et psychiatrie : 35 points
  • Psychologie clinique : 35 points
Objectif(s)
- Découvrir les différentes formes de déficiences et de psychopathologies, et comprendre des notions élémentaires de psychopharmacologie.
 
- Explorer, comprendre et s’approprier les concepts liés à la démarche clinique conçue comme une rencontre.
 
- Porter un regard critique sur les modèles cliniques  et nosographiques afin de les rendre opérationnels dans le cadre du cours d’entretiens cliniques ainsi que dans la pratique quotidienne de l’éducateur.
 
- Réfléchir à un positionnement face à la personne « malade mentale » en vue de favoriser la relation, base du travail de l’éducateur.
 
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Dans l’optique de préparer l’étudiant à analyser une situation professionnelle, l’UE vise les AA suivants :
- AA1 : repérer, nommer et expliciter les concepts et modèles cliniques, psychopathologiques, psychopharmacologiques, ainsi que les assuétudes.
- AA2 : s’approprier ces concepts et modèles afin de les exploiter dans le cadre de la pratique professionnelle
Contenu:
Ces activités d’apprentissage sont articulées de manière à apporter différents points de repères afin d’aborder et comprendre l’être humain souffrant dans un cadre professionnel :
 
- Conception anthropologique et éléments d’histoire qui sous-tendent l’approche clinique, la notion du normal et du pathologique et les positions éthiques qui en découlent.
 
- La rencontre clinique : la construction du cadre, l’analyse de l’offre et de la demande, le positionnement du clinicien, le travail à partir de sa propre histoire, la co-construction de l’entretien
 
- Etude de différents modèles cliniques (systémique, psychanalytique et cognitivo-comportementale), de différents modèles en psychopathologie (de la psychiatrie à la psychanalyse) et des concepts afférents à ces modèles.

- Approche des assuétudes, étude de modèles
 
- Les grands groupements nosographiques chez l’enfant et chez l’adulte :
 
  • Psychoses, névroses, psychopathies, dépressions et perversions ;
  • déficiences neurobiologiques d’origine génétique et/ou traumatique (troubles du langage, Alzheimer, IMC, trisomie, stress post-traumatique…) ; thème abordé dans la partie “psychiatrie, déficiences” où l’accent sera mis sur les hypothèses physiologiques, biochimiques et médicales des altérations de la santé mentale et leur implication dans l'accompagnement des personnes ;
  • les assuétudes ;
  • la question de l’autisme ;
  • Traitements et approches médicales (notions élémentaires de psychopharmacologie (neuroleptiques, anxiolytiques et antidépresseurs), et leurs effets voulus ou indésirables, le sens de leur utilisation : point abordé dans la partie “psychiatrie, déficiences”, ainsi que l’hospitalisation en psychiatrie ;
  • La notion de « crise », l’urgence : dans la partie “psychiatrie, déficiences” ;
  • La rencontre et le positionnement de l’éducateur.
Dispositif d'apprentissage:
  • exposés ex – cathédra en grands groupes (auditoire) sur base de syllabus et de notes de cours
  • utilisation de supports vidéo
  • exposés – débats avec les étudiants
  • travail en petits groupes et élaboration collective
 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Trois épreuves constituent l’évaluation de cette UE. Elles portent chacune sur une dimension abordée au cours des activités d’apprentissage de l’UE. La 1° épreuve consiste en un examen écrit portant sur la partie psychopathologie et psychiatrie. La 2° épreuve est un examen oral portant sur la partie assuétudes. La 3° épreuve est un examen oral portant sur la partie psychologie clinique.

Modalités de l'établissement de la note finale de l'UE:
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.

Pondération : total: 80 points
  • Assuétudes : 10 points
  • Déficiences, psychopathologie et psychiatrie : 50 points
  • Psychologie clinique : 20 points
Sources, références et bibliographie:

Propositions de quelques livres écrits par des personnes témoignant de leur maladie…

  • Le pavillon des enfants fous : Valérie Valère – éd de poche, 1978.  Le témoignage d'une jeune-fille sur l'anorexie
  • Mary Barnes, un voyage à travers la folie : Mary Barnes, Joseph Berke – éd du seuil, 1971.  Témoignage de Mary Barnes et de Joseph Berke, le psychiatre qui l'accompagna dans son voyage à travers la schizophrénie et rencontre de l'antipsychiatrie
  • Face aux ténèbres : William Styron –éd Folio, 1990.  Récit d'une dépression et de son horreur
  • Ma vie d'autiste : Temple Grandin – éd Poches Odile Jacob, 1986.  Un témoignage sur l'autisme, vécu de l'intérieur
  • Les mots pour le dire : Marie Cardinal – éd Livre de Poche, 1975.  Histoire de névrose à travers le récit d'une psychanalyse racontée par la personne qui l'a vécue
  • Journal d'une schizophrène : M-A Sechehaye – éd PUF, 1950.  Récit du vécu intérieur d'un passage par la schizophrénie et du lien thérapeutique qui lie une personne, la "malade", à une autre "la soignante"
  • La place du fou : E.  Carrasco Rahal – éd. Denoël, 2006.  Autobiographie dune psychose
  • J’avais 12 ans, j’ai pris mon vélo et je suis partie à l’école : Sabine Dardenne – Oh! éd. Pocket, 2004.  Un témoignage d’une des victimes survivantes de Marc Dutroux, qui montrent les mécanismes à l’œuvre dans la perversion
Supports pédagogiques:
Notes de cours pour l’AA « déficiences, psychopathologies et psychiatrie »
Notes de cours pour l’AA « assuétudes »
Notes de cours pour l’AA « psychologie clinique »


Lien vers e-learning : https://elearning.helmo.be/course/index.php?categoryid=1054
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Postures et techniques de la relation professionnelle
Responsable de l'UE: GARCIA CORRALES Raphaël
Autres enseignants: DE MARNEFFE Diane, GAILLY Françoise, HUYNH-MING Julie, MARTINEZ SOLIS Maria Teresa, MICHELSON Sunny, NIBONA Marjorie, NIESSEN Denis, ROUSCHOP Joseph, SARLET Bénédicte

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1+2-UE25

Nombre de crédits ECTS: 5,00 crédit(s)

Volume horaire: 64,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Ateliers de travail en groupe 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Entretiens cliniques 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Gestion de la formation 1,00 crédit(s) 16,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Groupe et collectif
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
UE25 / Modification des modalités d’évaluation de l’A.A. Ateliers de travail en groupe  
dans le cadre de la pandémie de covid-19
 
Étant donné la communication HELMo n°9 aux membres du personnel du 31 mars 2020 : Diverses mesures pour adapter nos pratiques pédagogiques à la situation engendrée par le COVID-19.
« certaines activités qui peuvent difficilement être organisées à distance pourraient avoir lieu en présentiel selon des modalités encore à définir ».
Étant donné les mesures prises par HELMo CFEL le 3 avril 2020 :
« Concernant nos activités d’apprentissage, vous avez appris qu’elles seront organisées a` distance jusqu’au 15 mai prochain. Il n’y aura donc pas de retour à des activités de formation en présentiel dans notre section après le 15 mai ».
Etant donné les mesures prises par HELMo le 16 avril 2020 :
 
« Les examens seront organisés à distance ».
Vu qu’au sein du dispositif de cette activité d’apprentissage, l’apprenant est actif quelle que soit la place occupée.
Vu que cette forme d’apprentissage s’apparente à un « entraînement immersif » afin que l’apprenant acquière les compétences décrites ci-dessous en termes de postures et techniques de la profession :
  1. Respecter le cadre de travail (présence, ponctualité, fiabilité, confidentialité, accueil, respect de l’ambiance de travail).
  2. Oser exprimer un point de vue contradictoire.
  3. Ecouter et laisser place à l’expression de chacun et saisir le point de vue de l’autre.
  4. Dans les échanges, montrer un comportement d’ouverture et de flexibilité et participer à la construction d’un consensus.
Vu que les objectifs poursuivis à travers les activités d’apprentissage de cette UE25 sont :
  • S’inscrire de manière responsable dans un travail de groupe et s’impliquer personnellement dans la formation.
  • Questionner la dynamique du groupe ainsi que sa position dans celui-ci.
  • Prendre conscience de l’impact de son histoire et de sa dynamique personnelle dans une perspective professionnelle.
Vu qu’il n’est pas possible de réorganiser l’atelier durant le 3ème quadrimestre.
 
Vu que seulement la moitié des ateliers de travail en groupe prévus à l’horaire du 2ème quadrimestre du bloc 2 ont pu être vécus.
 
Vu qu’il n’est pas possible d’évaluer d’une autre manière qu’en présentiel et en groupe les étudiants en 1ère et 2ème session.
 
Alors, la note figurant sur le bulletin des étudiants pour cette A.A. sera ML (Motif Légitime lié à la pandémie de COVID19).

Modification des modalités d’évaluation de l’A.A. Entretiens cliniques UE25
dans le cadre de la pandémie de covid-19
 
Étant donné la communication HELMo n°9 aux membres du personnel du 31 mars 2020 : Diverses mesures pour adapter nos pratiques pédagogiques à la situation engendrée par le COVID-19.
« certaines activités qui peuvent difficilement être organisées à distance pourraient avoir lieu en présentiel selon des modalités encore à définir ».
Étant donné les mesures prises par HELMo-CFEL le 3 avril 2020 :
« Concernant nos activités d’apprentissage, vous avez appris qu’elles seront organisées a` distance jusqu’au 15 mai prochain. Il n’y aura donc pas de retour a` des activités de formation en présentiel dans notre section après le 15 mai ».
Étant donné les mesures prises par HELMo-CFEL le 20 avril 2020 :
 
« Les évaluations proposées aux étudiants doivent se dérouler en non présentiel ».
Vu qu’au sein de ce dispositif, l’apprenant y est actif quelle que soit la place occupée.
Vu que cette forme d’apprentissage s’apparente à un « entraînement immersif » afin que l’apprenant acquière les compétences décrites ci-dessous en terme de postures et techniques de la profession :
  1. Respecte le cadre de travail (présence, ponctualité, fiabilité, confidentialité, accueil, respect de l’ambiance de travail).
  2. Identifie et différencie ce qui lui appartient, ce qui appartient à l’autre ainsi que ce qui appartient à la relation (vécu, émotions, croyances, valeurs, représentations).
  3. Occupe une position contenante, sécurisante, rassurante tout en respectant les limites de l’autre et du cadre.
Vu que les objectifs de cette A.A. sont :
  1. Prendre conscience de l’impact de son histoire personnelle dans une perspective professionnelle.
  2. Éprouver l’impact que prend l’histoire personnelle dans le travail relationnel tant du côté de l’éducateur.trice spécialisé.e que du bénéficiaire.
 
Vu que l’atelier d’entretiens cliniques n’a pu être vécu que 4h sur les 20h prévues à l’horaire au 2ème quadrimestre du B2.
 
Vu qu’il n’est pas possible d’évaluer d’une autre manière qu’en présentiel et en binôme les étudiants en 1ère et 2ème session.
 
Vu qu’il n’est pas possible de réorganiser l’atelier durant le 3ème quadrimestre.
 
Par ces justificatifs, l’A.A. entretiens cliniques ne pourra être évaluée en 1ère et 2ème session.
 
Alors, la note qui apparaîtra sur le bulletin de l’étudiant sera ML (Motif Légitime en lien avec la pandémie de COVID19).

 UE25 / Modification des modalités d’évaluation de l’A.A. Gestion de la formation
dans le cadre de la pandémie de covid-19

Evaluation de la gestion de la formation inchangée

Modalité d’établissement de la cote finale de l’UE:

Les modalités initialement prévues sont annulées et sont remplacées par la suivante :
- La note finale de l'UE correspond à la note obtenue par l'étudiant pour l’activité d’apprentissage Gestion de la formation.
NB : cette nouvelle modalité s’applique à l’ensemble des étudiants inscrits à l’UE25 en 2019-2020 en première et en seconde session.
 
Objectif(s)
Permettre à l’étudiant de :
  • s’inscrire de manière responsable dans un travail de groupe et s’impliquer personnellement dans la formation
  • questionner la dynamique du groupe ainsi que sa position dans celui-ci
  • prendre conscience de l’impact de son histoire et de sa dynamique personnelle dans une perspective professionnelle.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
AAT3, AAT5 et AAT6
Au terme de l’UE, l’étudiant :
AA1 respecte le cadre de travail (fiabilité, présence, ponctualité, confidentialité).
AA2 ose exprimer un point de vue contradictoire.
AA3 écoute et laisse place à l’expression de chacun et saisit le point de vue de l’autre.
AA4 dans les échanges, il montre un comportement d’ouverture et de flexibilité et il participe à la construction d’un consensus.
AA5 identifie et différencie ce qui lui appartient, ce qui appartient à l’autre ainsi que ce qui appartient à la relation (vécu, émotions, croyances, valeurs, représentations).
AA6 occupe une position contenante, sécurisante, rassurante tout en respectant les limites de l’autre et du cadre.
Contenu:
Eprouver l’impact que prend l’histoire personnelle dans le travail relationnel tant du côté du professionnel que bénéficiaire. Mettre en pratique et analyser dans les excercice de prise de décision les notions relatives aux phénomènes de groupe. Pratiquer l’auto-évaluation.
Dispositif d'apprentissage:
Ateliers de Travail en Groupe
Le contenu de l’activité d’apprentissage est un entrainement pratique à la prise de décision en groupe, où chacun doit apprendre à s’ajuster pour prendre une part constructive au travail commun.
Les méthodes d’enseignement-apprentissage sont :
  • exercices structurés sur base de situations, réelles ou fictives de prise de décision en groupe : on vit la situation, on l’observe
  • analyse des exercices afin de dégager des repères pour le travail en groupe : on fait le point de la situation et on l’évalue
  • autoscopie de certaines séances de manière à enrichir et préciser l’analyse.
  • prise de notes
  • entretien individuel (éventuellement en sous-groupe) à la demande du formateur ou de l’étudiant, si l’un des deux au moins le juge utile pour aider l’étudiant à remettre en question sa position

Entretiens cliniques
L’atelier est un espace de travail collectif où ce qui est dit « appartient » au groupe . Les interventions doivent être réalisée dans l’optique d’une compréhension et jamais d’un jugement. Chacun s’engage à ne pas parler de ce qui se dit et se vit au sein du groupe à l’extérieur de celui-ci. Il y a une « liberté de parole », chacun va jusqu’où il a envie d’aller. La régularité et la présence sont obligatoires.
 
Les méthodes d’enseignement-apprentissage sont :
 
  • Dispositif de travail en duo, sous forme d’entretiens devant le demi-groupe : comment rencontrer l’autre dans sa différence, dans un cadre relationnel sécurisant.
  • Analyse des échanges afin de dégager les atouts et les freins dans la rencontre singulière.
  • Réalisation d’un génogramme.
  • Réalisation d’une ligne de vie.


Gestion de la formation
Le groupe de gestion de formation s’appuie sur l’échange collectif où les étudiants sont invités à l’investir comme espace de parole, en abordant ouvertement leurs questions, observations, soucis, suggestions, … relatifs à la formation et à leur implication dans celle-ci. Le formateur s’efforcera de favoriser ‘émergence des questions et s’efforcera d’instaurer un climat propice à les aborder, privilégiant observation, écoute, expression et méta-communication .
 
Les méthodes d’enseignement-apprentissage sont :
 
  • Rencontre en sous-groupe de formation.
  • Participation obligatoire au séminaire résidentiel  de Farnières.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Atelier de travail en groupe :  
 
1ere session : Présence et ponctualité seront évaluées. L’étudiant qui cumule des absences et des retards au cours perd une partie des points obtenus à l’examen. Examen oral et collectif : participation à un exercice de prise de décision en groupe (8-9 étudiants). Les étudiants seront évalués en fonction des AA 1, AA 2, AA 3 et AA 4
 
2ème session : travail écrit d’auto-évaluation (uniquement pour les étudiants ayant perdu des points suite à des absences ou au manque de ponctualité). Examen oral et collectif : participation à un exercice de prise de décision en groupe (8-9 étudiants). Les étudiants seront évalués en fonction des AA 1, AA 2, AA 3 et AA 4
 
 
Entretiens cliniques : 
 
1ère et 2eme session : Examen oral où l’étudiant montre sa capacité à rencontrer les AA 1, AA5 et AA 6.
 
 
Gestion de la formation :
 
1ère session : l’étudiant sera évalué sur son nombre de présence à l’activité d’apprentissage.
2ème session : l’étudiant fera un travail écrit conséquent où il montrera comment il est responsable de ses absences.
 

Modalité d’établissement de la cote finale de l’UE:
 
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.
 

Pondération :
Atelier de travail en groupe : 20 points
Entretiens cliniques : 20 points
Gestion de la formation : 20 points
Sources, références et bibliographie:
Atelier de travail en groupe : cours de psychologie sociale.
 
Entretiens cliniques : cours de psychologie clinique
 
Gestion de la formation : /
Supports pédagogiques:
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Pratique et outils de la profession
Responsable de l'UE: DELWICK Cécile
Autres enseignants: DE MARNEFFE Diane, DELVAUX Matthieu, GARCIA CORRALES Raphaël, NIESSEN Denis

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q1+2-UE24

Nombre de crédits ECTS: 23,00 crédit(s)

Volume horaire: 322,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Ecriture professionnelle 4,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Pratique et réflexion professionnelles 15,00 crédit(s) 252,00 heure(s)
Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif 4,00 crédit(s) 40,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Pratique et outils de la profession
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Dispositifs d'apprentissage:

- Pédagogie: Dans le contenu, méthodes propres à l'analyse de situations professionnelles ne seront pas abordées (point 2) et dans la méthodologie, le module 2 éducateur praticien réflexif ne le sera pas également.

- Pratique professionnelle: Le récit donne lieu à un échange entre l'étudiant et son professeur de pratique professionnelle uniquement.

Evaluation:

- Ecriture professionnelle: celle-ci se fera sur base de la participation aux activités d'apprentissage et de la réalisation de deux productions écrites (la première sur l'importance de l'écriture dans le métier de l'éducateur spécialisé la seconde, sur le ressenti et les stratagèmes mis en place durant la période de confinement. Pour les A.A. spécifique 6 et 7, l’évaluation portera sur la réalisation d’une production écrite à caractère professionnalisant.

- Pédagogie: en première session, les AA seront évalués à partir d'un examen écrit et d'un travail écrit de groupe. En deuxième session,un travail écrit et/ou un examen écrit.
Objectif(s)
  • Expérimenter ses modes d’intervention dans une dynamique relationnelle et dans un environnement socio-économico-politique déterminé et contextualisé.
  • Prendre du recul, se décentrer, identifier sa dynamique personnelle et élaborer des réflexions. Cela doit conduire à la formulation d’hypothèses et à la conception d’actions concrètes et possibles.
  • Composer et structurer la communication professionnelle écrite et orale, en réfléchir l’usage et le sens.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :

Acquis d’apprentissage spécifiques :
 
  1. Dans le respect des règles de déontologie, l’étudiant va à la rencontre et à la découverte de l’autre (bénéficiaires, équipe, institution) dans son contexte socio-économique et culturel par une démarche active de questionnement et de positionnement.
  2. Il rend compte de sa démarche active de questionnement et de positionnement à travers différentes productions orales et écrites.
  3. Il participe activement au travail d’équipe et au travail collectif.
  4. Il explique des concepts pédagogiques et socio-éducatifs et les articule à sa pratique professionnelle.
  5. Il explicite les valeurs et les principes qui le guident dans l’action. Il développe et utilise des outils méthodologiques spécifiques.
  6. Il rédige différents types d’écrits professionnels.
  7. Il explicite le sens et la place qu’il donne à l’écriture en éducation spécialisée.
Contenu:
Le stage sert de fondement à l’UE.
Une alternance entre lieu de stage et de formation permet la mise à distance régulière de la pratique. L’articulation entre pratique, concepts et outils professionnels se construit progressivement. L’étudiant inscrit son travail d’action et de réflexion dans la durée.
Dispositif d'apprentissage:
Ecriture professionnelle :
 
Contenu :
 
L’activité d’apprentissage permet de se confronter aux exigences d’une écriture et d’une prise de parole professionnelle. Il permet d’expérimenter différentes techniques de communication (orale ou écrite) utiles à l’élaboration d’une pratique professionnelle active et réflexive.
 
Méthodologie :
 
Conçu comme un atelier, l’activité d’apprentissage permet une remise en pratique de l’écriture et de la prise de parole ; dans un contexte participatif et vivant, individuel ou collectif, créatif et réflexif, encadré ou autonome.


Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif :
 
Contenu :
 
L’activité d’apprentissage met l’accent sur différents concepts, méthodes et outils des champs socio-éducatifs et pédagogiques
  1. Concepts en lien avec la relation éducative (relation d’aide, don et contrat, distanciation, tiers, accompagnement, triangulation, etc…)
  2. Méthodologies propres à l’analyse de situations professionnelles (boucle de l’action éducative, grille d’analyse d’une expérience sociale, etc…)
  3. Concepts liés à l’apprentissage et à la motivation (socioconstructivisme, approche humaniste, triangle pédagogique, etc…)
  4. Approches pédagogiques diverses (au choix des étudiants, sur la base d’une liste pré-établie)
Méthodologie :
 
Décomposé en 4 modules, l’activité d’apprentissage permet de faire un focus précis sur différentes affirmations/questions relatives au travail de l’éducateur spécialisé.
 
Module 1: « Educateur, professionnel de la relation »
Module 2: « Educateur, praticien réflexif ! »
Module 3: « Educateur, facilitateur d’apprentissages »
Module 4: « Educateur, pédagogue (pas ?) comme les autres  »
 
Chaque module est conçu selon des méthodologies différentes bien que la dimension active et coopérative soit transversale.  Alternance entre concepts théoriques et implications pratiques sera constamment mis en avant.

Pratique et réflexion professionnelles :
 
Contenu :

La pratique professionnelle permet à l’étudiant d’aborder différentes dimensions de l’éducation spécialisée. Cette expérience lui permet d’aller à la rencontre de l’autre (public et institution) et de découvrir de nouvelles réalités professionnelles (le milieu ouvert). Cela nécessite: engagement sur le terrain, observation,  questionnement des situations, élaboration d’hypothèses, implication dans l’équipe, découverte de l’autre dans son milieu socio-économique et culturel, …
 
Méthodologie :

Une expérience de stage de 215h en 14 semaines en alternance (2jours ½ de stage, 2 jours ½ de cours), lors desquelles  l’étudiant participe à un séminaire de 2 heures, rencontre son professeur lors de 4 entretiens individuels et deux rencontres formatives avec le référent de stage, rédige deux écrits professionnels. Après le stage, l’étudiant réalise un récit de son expérience qui donne lieu à un échange avec son professeur et un autre étudiant.
L’étudiant s’inscrit dans le processus d’une recherche de stage pour le bloc 3.
(Pour plus d’informations, voir le Carnet de pratique et réflexion professionnelles bloc 2 et les Consignes du récit.)
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Ecriture professionnelle :

Pour les A.A. spécifiques 6 et 7, l’évaluation prend en compte la participation aux activités d’apprentissage et la réalisation d’une ou plusieurs productions écrites et/ou orales à caractères professionnalisant.
 
2ème session :
Pour les A.A. spécifique 6 et 7, l’évaluation portera sur la réalisation d’une production écrite à caractère professionnalisant.


Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif :
 
1ère session :
Les acquis d’apprentissage spécifiques (2-4-5) sont évalués à partir d’un examen écrit et d’un travail écrit et oral de groupe
 
2ème session :
Les acquis d’apprentissage spécifiques (2-4-5) sont évalués à partir d’un travail écrit et ou d’un examen oral


Pratique et réflexion professionnelles : Acquis d’apprentissage spécifiques évalués 12345
 
1ère session :
 Les acquis d’apprentissage sont évalués aussi bien dans le stage, dans le séminaire, dans les travaux demandés, que lors des entretiens individuels (voir le carnet de pratique et réflexion professionnelles) et de la recherche de stage.
 
2ème session
 :
 Les modalités d’évaluation sont précisées dans un contrat individuel.


Echec remédiable et non-remédiable :

L’Activité d’Apprentissage intitulée « Pratique et réflexion  professionnelles » comprise dans l’UE 24 « Pratiques et outils de la profession » peut donner lieu, lors des évaluations du 2e quadrimestre à une cote en échec non-remédiable (inférieure à 9/20).
 
Un échec non-remédiable signifie que la cote sera alors bloquée et que l’étudiant ne pourra pas représenter l’évaluation de cette activité d’apprentissage lors du 3e quadrimestre. Le motif en est que les compétences encore à acquérir supposent de refaire un stage et qu’il n’y a pas de possibilité de réorganiser un stage supervisé durant les vacances scolaires. Il aura néanmoins accès aux évaluations du 3e quadrimestre pour les autres activités d’apprentissage qu’il devrait représenter.



Modalités d’établissement de la note finale de l’UE :
 
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.

Si l’UE 24 est en échec en raison d’un échec dans l’activité d’apprentissage « Pratique et réflexion professionnelles », l’UE 24 ne pourra pas être validée et le jury ne pourra en conséquence décider de la réussite de l’ensemble du programme annuel de l’étudiant.


Pondération : Total sur 220 points
  • Ecriture professionnelle : 30 points
  • Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif : 40 points
  • Pratique et réflexion professionnelle : 150 points
Sources, références et bibliographie:
Ecriture professionnelle :
 
CROGNIER P., Précis d’écriture en travail social : des ateliers d’écriture pour se former aux écrits professionnels, éd. Esf, 2011
CROGNIER P., Nouvelles pratiques d’écriture en travail social, éd. Esf, 2013
RUFFAULT J., Penser l‘écrit en travail social : contexte, pratiques, signification, éd. Dunod, 2000
ROUZEL J., La pratique des écrits professionnels en éducation spécialisée : méthode et cas concrets, éd. Dunod, 2000
Le fil du récit, publication de l’IRTS et du PTF Paris Ile-de –France, éditée par le CNFE-PJJ, Vaucresson
 
 
Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif :
 
Cette liste, non exhaustive, sera complétée au fil des séances de travail

Bourgeois, E., Chapelle, G., Apprendre et faire apprendre, PUF, Paris.
Brichaux J., (2008), L’éducateur spécialisé en question(s) La professionnalisation de l’activité socio-éducative, Erès éditions.
Brougère G., Ulmann A-L.,ss. la dir. de (2009), Apprendre de la vie quotidienne, PUF, Paris.
Capul M., Lemay M., (2009), De l’éducation spécialisée, Erès édition.
Dorme C., (2005), Question de distance dans la relation éducative, L’Harmattan, Paris.
Fustier, P., (2008), Les corridors du quotidien, Dunod, Paris.
Fustier, P., (2008), La relation d’accompagnement, Dunod, Paris.
Gaberan, P., (2007),Cent mots pour être éducateur, dictionnaire pratique du quotidien, Erès éditions.
Gaberan, P., (2003), La Relation Éducative - Un Outil Professionnel Pour Un Projet Humaniste, Erès éditions.
L’Observatoire. Revue d’action sociale et médico-sociale, asbl. N° 63/2009. Educateurs spécialisés, spécificité et formation
Les carnets de l’éducateur. 2013. Exploration de la profession, édition Rhizome, asbl.
Marpeaux, J., (2000), Le Processus Éducatif - La construction de la personne comme sujet responsable de ses actes, Erès éditions.
Ott L. (2011), Pédagogie sociale, une pédagogie pour tous les éducateurs, Chronique sociale.Lyon.
Przesmycki H. (2004), La pédagogie différenciée, Hachette Education, Paris.
Rouzel J., (2005), Le transfert dans la relation éducative, Dunod, Paris.
Rouzel J., (2004), Le travail d’éducateur spécialisé : éthique et pratique, Dunod, Paris.
Rouzel J., (2004), Le quotidien en éducation spécialisée, Dunod, Paris.
Rouzel J., (2004), « Parole d’éduc » Educateur spécialisé au quotidien, Eres.
Vianin, P., (2007),  La motivation scolaire, de Boeck, Bruxelles
 
 
 
Supports pédagogiques:
Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif :
- Portefeuille de lecture

Pratique et réflexion professionnelles :
- Carnet de pratique et réflexion professionnelles
- Consignes récit

Lien vers e-learning : https://elearning.helmo.be/course/index.php?categoryid=1052
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Sujet, société et politiques sociales
Responsable de l'UE: QUITTRE Damien
Autres enseignants: LELOTTE Christian

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 2ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B2-Q2-UE22

Nombre de crédits ECTS: 7,00 crédit(s)

Volume horaire: 78,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Histoire et modèles de l'éducation spécialisée 3,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Philosophie 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Politiques économiques et sociales 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
POLITIQUE ECONOMIQUE ET SOCIALE:

Pas de mofications concernant le contenu de l'évaluation.
Par contre, il y a modification des modalités. L'examen se déroulera sous la forme d'un travail écrit individuel à transmettre, par courriel, durant la session d'examen de juin. En seconde session, la question et les modalités seront les mêmes que pour la 1ere session.


PHILOSOPHIE: EVALUATION

A partir d'un extrait  (plus ou moins 10 lignes) de  texte  d'un philosophe, choisi par vous, sur un site ou un autre support:

1. dégager le thème: de quoi ce texte parle-t-il précisément? ( quelques mots) ;
2. dégager la thèse: qu'est-ce que l'auteur nous dit de ce dont il parle (de son thème, donc) ?(quelques phrases) ;
3. dégager des enjeux: qu'est-ce que ce qu'il dit m'inspire? Qu'est-ce que je pense de sa thèse (de ce qu'il dit)? Quelles sont les questions que sa réflexion m'inspire? (quelques phrases en un petit texte argumenté, personnel et cohérent).
1 à 1,5 page à envoyer à mon adresseHELMo à la date qui sera précisée.
Les modalités sont inchangées en seconde session.


HISTOIRE DE L'EDUCATION SPECIALISEE

En première session, l’évaluation sera réalisée par le biais :
  • D’un travail écrit individuel, qui amènera l’étudiant à croiser les notions abordées dans le syllabus, les notes prises au cours et le portefeuille de lecture.
  • D’un travail de groupe qui amènera les étudiants à présenter un modèle éducatif.
En seconde session : il en ira de même que pour la première session.
 
Objectif(s)
Comprendre, réfléchir et contextualiser le métier d'éducateur spécialisé selon différents points de vue : philosophique, historique, politique, économique et social.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
  • Au terme de l'UE, l'étudiant sera capable de définir, reformuler et illustrer des concepts et connaissances liés au développement du métier d'éducateur spécialisé.
  • Au terme de l'UE, au départ des connaissances acquises et/ou d'un portefeuille de lecture, l'étudiant sera capable de construire une réflexion sur le métier d'éducateur spécialisé et son contexte.
  • Au terme de l'UE, l'étudiant sera capable d'identifier et d'analyser différents facteurs qui influencent le développement de l'action éducative, aujourd'hui ou par le passé.
Contenu:
Histoire et modèles de l'éducation spécialisée :
 
Ce cours consiste en une approche de l’histoire de l’éducation spécialisée et des grands modèles éducatifs qui ont contribué à en enrichir le métier. En relation avec les contextes historiques (notamment leurs aspects sociaux, politiques, économiques, …), nous verrons comment l’éducation spécialisée a commencé à se définir et à se développer, jusqu’à devenir une profession à part entière.


Philosophie

Nous interrogerons essentiellement le concept de SUJET.  En effet, ce concept apparaît fondamental dans l’éducation ; il traverse l’histoire de la philosophie ; il a et continue de donner lieu à de multiples débats ; il est sous-jacent à bien des disciplines contribuant à la formation de l’éducateur(trice) : psychologie, sociologie, droit, etc.
 
Etant donné son caractère abstrait, nous l’envisagerons à partir de notions différentes : la conscience, l’autre, le désir, la perception, le langage, la liberté, etc.
 

Politiques économiques et sociales :

Ce cours vise à promouvoir la compréhension de la situation économique et sociale actuelle en plaçant au centre le concept d’Acteur : croissance/décroissance, renforcement des inégalités et de l’insécurité sociale, fin de l’État providence, cycle économique, dette, monnaie… et en montrant l’émergence du monde nouveau.
Dispositif d'apprentissage:
Histoire et modèles de l'éducation spécialisée :
 
Les différentes périodes historiques et les modèles abordés dans ce cours seront exposés et illustrés en auditoire, en classe ou lors de lectures autononomes.  Le cas échéant, ces données seront ensuite débattues et confrontées.

Philosophie
  • Alternance d’exposés théoriques de la part du formateur et de moments d’échanges, de travail individuel ou collectif, d’interventions des étudiants ; cette partie du cours est de nature participative et collective ;
  • Exercices concrets d’analyse de textes et d’argumentation (différence opinion / argument ; explication, justification d’un avis émis ; sensibilité à la contradiction, à la clarté, etc …), à partir des concepts, citations et commentaires issus du livre cité ainsi que du portefeuille de lectures.

Politiques économiques et sociales :

Alternance de présentations théoriques et de travail individuel ou par deux/trois étudiants. On tachera de partir des questions suscitées auprès des étudiants et on visera aussi à promouvoir les échanges cadrés au sein de la classe
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Histoire et modèles de l'éducation spécialisée :

En première session, l'évaluation sera réalisée par le biais d'un examen écrit qui amènera chaque étudiant à croiser les notions abordées dans le syllabus, les notes prises lors des cours et le portefeuille de lecture.
 
Il en ira de même en seconde session, mais l'examen pourra être oral ou écrit, ce qui vous sera communiqué en temps utile.


Philosophie :

L’évaluation comportera deux parties :
  • Un travail écrit ;
  • Un examen oral portant sur ce travail.
Des consignes précises concernant le travail vous seront remises en temps utile.
Les consignes de seconde session sont identiques à celles de la première session.

Politiques économiques et sociales

En 1ère session, l’évaluation pondérera :
  • la présence  aux cours et sur la participation effective aux travaux
  • un examen oral qui reprendra les thématiques abordées et vérifiera la compréhension des concepts et l’intégration par l’étudiant de l’approche par les acteurs.
En seconde session, on ne prendra plus en compte que le second point ci-dessus.



Modalités d’établissement de la note finale de l’UE :
 
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.


Pondération :
Histoire et modèles de l'éducation spécialisée : 30 points
Philosophie : 20 points
Politiques économiques et sociales : 20 points
 
Sources, références et bibliographie:
 voir portefeuille de lecture de l'UE
Supports pédagogiques:
  • Portefeuille de lecture commun aux trois cours
  • Notes personnelles
  • Syllabus en Histoire et Modèles de l'éducation spécialisée

Lien vers e-learning : https://elearning.helmo.be/course/index.php?categoryid=1050