Cette page est compatible avec la fonction "Imprimer" de votre navigateur Web.
Les navigateurs Google Chrome et Opera proposent l'enregistrement au format PDF via leur menu d'impression. Le logiciel libre PDFCreator s'utilise comme une imprimante virtuelle pour enregistrer la page au format PDF.
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Corps, expression et profession
Responsable de l'UE: NIESSEN Denis
Autres enseignants: DELVAUX Matthieu

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1+2-UE33

Nombre de crédits ECTS: 4,00 crédit(s)

Volume horaire: 36,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Dimension corporelle de l'intervention socio-éducative 2,00 crédit(s) 16,00 heure(s)
Langages et pratiques d'expression 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Corps, expression et média
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
AA LANGAGES ET PRATIQUES D EXPRESSION - Evaluation version actualisée (pour la première et la seconde session)
La cote finale du cours de langage et pratiques d’expression se base sur deux éléments :
  1. La participation et l'engagement aux cours de septembre et octobre 2019 (50% de la cote)
  2. La production individuelle d’une vidéo ou d’une photo en lien avec la fin de votre parcours de formation au CFEL ET la production individuelle de contenus en lien avec le cours de LPE  (50% de la cote)
La cote finale sera construite par une simple addition de ces deux cotes
 
Pour rencontrer la seconde partie 3 parcours sont proposés (l'étudiant doit suivre 1 des trois parcours). Les consignes plus précises se trouvent sur la plateforme
 
PARCOURS 1 
  • Création individuelle d’une petite séquence dansée (filmée – 30 sec maximum) sur la base de mouvements existants
  • Réalisation individuelle d’une synthèse (1 face) d’un texte court (de 3 à 6 faces) traitant d’un lien entre art/créativité et travail socio-éducatif (texte au choix dans une liste)
 
PARCOURS 2
  • Création personnelle filmée (1 min maximum) sur la base du média artistique de votre choix (théâtre, danse, chant, …)
  • Réalisation individuelle d’une synthèse (1 face) d’un texte court (3 à 6 faces) traitant d’un lien entre art/créativité et travail socio-éducatif (texte au choix dans une liste)
 
PARCOURS 3
  • Réalisation individuelle d’une synthèse (2 faces maximum) d’un texte (de 7 à 14 faces) traitant d’un lien entre art/créativité et travail socio-éducatif (texte au choix dans une liste)
  • Ecriture et commentaires à propos d’un exercice d’expression corporelle
  • Partage d’une photo ou d’une image symbolique
AA DIMENSION CORPORELLE DE L'INTERVENTION SOCIO-EDUCATIVE

En deuxième session, l’évaluation portera sur un travail de réflexion reprenant les objectifs des cours
Objectif(s)
Développer un outil et différentes techniques corporelles et d’expression que l’étudiant pourra transposer sur le terrain.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
  • Au terme de l'UE, l'étudiant aura montré sa capacité d'être ouvert à la rencontre avec les autres dans une dynamique de créativité.
  • Au terme de l'UE, l'étudiant aura développé et utilisé un outil méthodologique d'expression.
  • Au terme de l'UE, l’étudiant saura repérer les différents types de jeux utilisés comme moyens de communication et s’approprier ou se réapproprier les différents sens avec lesquels le corps communique (goût, odorat, toucher), pour permettre à la personne que l’on accompagne de pouvoir mieux nous exprimer les choses y compris ses ressentis .
Contenu:
Dimension Corporelle et l’Intervention Socio-Educative:

Découvrir que notre propre projection sur l’autre n’est pas un outil suffisant pour pouvoir traduire ou comprendre ce que la personne que j’accompagne exprime ou tente d’exprimer. Nous allons dès lors observer certains paramètres corporels et spatiaux, rechercher d’autres indicateurs corporels spécifiques aux personnes et nous initier à d’autres moyens d’expression que le verbal pour faciliter cette traduction.

Langages et Pratiques d’Expression:

Concentration, écoute, prise de parole, les sensations et les émotions, la personne et le personnage.
Présentation d’un extrait théâtral au groupe classe.
 

Dispositif d'apprentissage:
Dimension Corporelle de l’Intervention Socio-Educative
Dans un premier temps, à partir de différentes activités, nous définissons le terme « Projection » par rapport à l’espace et par rapport à l’autre (se mettre à la place de l’autre). Par la suite, les étudiants vont vivre différentes situations d’handicap, de cécité, de déséquilibre et découvrir l’adaptation de leur propre corps et de celui de l’autre, ainsi qu’un ajustement de leur mode de communication aux diverses situations.

Nous découvrirons également l’utilisation des différents types de jeux par les enfants comme moyens de communication. Ceux-ci seront présentés en groupes sous forme d’une animation par une partie de la classe.  Les autres groupes de la classe devront quant à eux présenter une animation où ils devront  utiliser différents sens (goût, odorat, toucher) comme outils de communication, susciter  certaines  émotions et permettre aux personnes de les expliquer par le biais d’une expression non-verbale.

Langages et Pratiques d’Expression
Cette activité d'apprentissage se vit sous la forme d’un atelier.
Dans un premier temps, exercices proposés par le formateur.
Dans un deuxième temps, dynamique plus autonome «  pour construire une mise-en-scène ».
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
L’évaluation prendra en compte :
- La régularité au cours
- La qualité du travail (engagement, respect, créativité)
- La présentation d’un extrait théâtral au  cours de Langages et Pratiques d’Expression.
- Pour le cours de Dimension Corporelle de l’Intervention Socio-Educative,   présentation d’une animation en groupe, évaluée sur le respect du thème et de ses objectifs, l’originalité et la créativité

En deuxième session, l’évaluation portera sur un travail de réflexion reprenant les objectifs des cours.


Modalités d’établissement de la note finale de l’UE
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.


Pondération : Total sur 40 points
· Dimension corporelle de l'intervention socio-éducative : 20 points
. Langages et pratiques d'expression : 20 points
Sources, références et bibliographie:
NEANT
Supports pédagogiques:
NEANT
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Formation professionnelle individualisée
Responsable de l'UE: DEBRAS Eric
Autres enseignants: DE MARNEFFE Diane, FOGUENNE Bénédicte, FONTAINE Charles, HUYNH-MING Julie, MICHELSON Sunny, MIGNONSIN Serge, NIBONA Marjorie, RENARD Benoit, RENARD Emmanuel, ROUSCHOP Joseph, VANHERLE Jean

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1+2-UE36

Nombre de crédits ECTS: 5,00 crédit(s)

Volume horaire: Non renseigné

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Ateliers méthodologiques 1,00 crédit(s) 16,00 heure(s)
Cours à option : Approche du travail éducatif avec des personnes qui présentent des troubles liés à la séparation 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Cours à option : Le travail avec les familles 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Cours à option : Précarité, travail de rue et problématiques associées 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Cours à option : Travail éducatif avec la personne âgée 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Cours à option : Travail éducatif en milieu(x) scolaire(s) 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Cours à option : Travail éducatif et différences 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Gestion de la formation 1,00 crédit(s) 10,00 heure(s)
Séminaire à option : Confrontation avec la mort dans le travail socio-éducatif 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Séminaire à option : Les émotions dans les relations éducatives 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Séminaire à option : Questions actuelles en santé mentale et la place de l'éducateur 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Séminaire à option : Travail éducatif et la problématique de l'abus sexuel 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Séminaire à option : Violence des rapports humains dans les institutions d'aide et de soin 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Séminaire à option: Gestion des conflits: Comment communiquer de façon pertinente même sous tension 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Séminaire à options : Travail éducatif avec la petite enfance 0-4 ans 1,00 crédit(s) 15,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Postures et techniques de la relation professionnelle
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
UE 36 : Evaluation modifiée en raison de la crise sanitaire du Coronavirus :

En 1ère session les étudiants seront évalués :
  • Activités d’apprentissage déjà terminées (Cours à option) : présences et production orale ou écrite.
  • Activités d’apprentissages suspendues en raison du Coronavirus (Gestion de la formation ; Ateliers méthodologiques) : présences proportionnelles au nombre d’heures données pour chaque AA.
  • Activités d’apprentissages supprimées en raison du Coronavirus (Séminaires à option) : pas d’évaluation.
 
2e session
L’étudiant devra produire un travail écrit comme support dans lequel il montrera comment il rejoint les acquis d’apprentissage de cette UE (visés en première session). La production demandée sera définie en pré-délibération par des professeurs de cette unité d’enseignement, en fonction des acquis d’apprentissages non atteints.

 
 
Objectif(s)
Gestion de la formation
  • Réfléchir à l’orientation de sa trajectoire de formation.
  • S’impliquer personnellement dans la formation de manière critique et constructive.
 
Cours à option /  Séminaires à option / Ateliers méthodologiques à option
  • Initier à une démarche de formation continuée.
  • Se familiariser avec des méthodologies susceptibles d’enrichir la pratique et la réflexion professionnelle.
  • Offrir des approfondissements aux choix sur des problématiques peu ou pas développées durant la formation.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Acquis d’apprentissage spécifiques :
Au terme de l’UE, l’étudiant :
  • Respecte le cadre de travail (fiabilité, ponctualité, confidentialité).
  • Se positionne comme acteur favorisant une dynamique collective de travail : dire, faire, entendre, prendre en compte le point de vue de l’autre, soutenir et proposer.
  • Cherche, seul et avec les autres  à établir des liens entre théorie et pratique.
Acquis d’apprentissage terminal visé :
AAT 3  L’étudiant en fin de formation s’engage en  tant que professionnel acteur de la vie institutionnelle et sociétale.
Contenu:
L’UE 36 : « Formation professionnelle individualisée » est composée de plusieurs activités d’apprentissage.

Les cours (20h00) et les séminaires (15h00) à option
  • Dans cette AA, nous sommes proches de la logique de la formation continuée. Chaque année, les étudiants du bloc trois font le choix d’un séminaire et d’un cours sur la base d’un catalogue mis à jours chaque année par le conseil de formation.
Les activités méthodologiques  (16h00)
  • Sous forme de catalogue également. Il s’agit de matinées de travail sur des méthodologies proposées par des formateurs et des étudiants.
     
La gestion de la formation (10h00)
  • Choix du cours à option (En rapport avec le stage et/ou le TFE)
  • La formation continuée
  • L’après formation
  • Le processus de formation // vie dans l’école et dans la classe
  • La dimension collective
  • Les liens : comment utiliser mes savoirs acquis antérieurement dans une AA ?
  • L’échange de connaissances de chacun

Dispositif d'apprentissage:
Puisqu’il s’agit de vivre et expérimenter le vivre-ensemble selon différentes modalités, la présence de l’étudiant aux activités d’apprentissage est une condition de base de l’UE et de sa validation.
Le dispositif se veut ouvert et libre, permettant aux étudiants d’aborder toute question liée à la place qu’ils peuvent trouver dans la formation sous différentes facettes ainsi que  dans le parcours individuel.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
 
1ère session
Pour l’UE, une présence régulière dans l’ensemble des activités d’apprentissage constitue une condition de réussite
L’étudiant pourra aussi être évalué sur la base d’une production écrite et/ou orale.
Dans les différentes activités d’apprentissage, l’étudiant devra démontrer :
  • Son respect du cadre de travail (fiabilité, ponctualité, confidentialité).
  • Son positionnement  comme acteur favorisant une dynamique collective de travail : dire, faire, entendre, prendre en compte le point de vue de l’autre, soutenir et proposer.
  • Sa capacité  à établir des liens entre théorie et pratique.
Les modalités particulières seront données en début de chaque A.A.
2e session
L’étudiant devra produire un travail écrit comme support d'un éventuel entretien oral dans lequel il montrera comment il rejoint les acquis d’apprentissage de cette UE (visés en première session). La production demandée sera définie en pré-délibération par des professeurs de cette unité d’enseignement, en fonction des acquis d’apprentissages non atteints.

Modalités d'établissement de la note finale de l'UE
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.
Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.

Pondération : Total sur 80 points
·Gestion de la formation : 20 points
. Cours à option : 20 points
. Séminaire à option : 20 points
. Ateliers méthodologiques : 20 points



 
Sources, références et bibliographie:
NEANT
Supports pédagogiques:
Portefeuilles de lectures, syllabi, ...  Les supports varient en fonction des séminaires et cours à option

Lien vers e-learning : https://elearning.helmo.be/course/index.php?categoryid=1178
 
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Intégration professionnelle - TFE
Responsable de l'UE: VANHERLE Jean
Autres enseignants: Aucun

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1/2-UE31

Nombre de crédits ECTS: 16,00 crédit(s)

Volume horaire: 5,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Travail de fin d'études 16,00 crédit(s) 5,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
  • Pratique et outils de la profession
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Pour cette année académique 2019-2020 pas de rencontres organisées avec un jury extérieur.
L'évaluation s' effectuera uniquement sur l 'écrit selon les mêmes critères, par le formateur référent sur 120 points, et 120 points par un professionnel extérieur. L'addition des cotes est ensuite calculé sur 20 points.

En deuxième session les dispositions sont identiques à la première session.
Objectif(s)
Rendre compte aussi concrètement que possible de sa pratique professionnelle en montrant sa capacité:
  • à s’engager dans l’action et dans la rencontre avec l’autre ;
  • à se positionner de manière critique et responsable comme acteur dans le champ socio-éducatif ;
  • à analyser, réfléchir et construire cette pratique professionnelle :
             - en précisant ses projets et ses objectifs et en tenant compte des variables qui les sous-tendent ;
             - en explicitant ses interventions, les méthodes et attitudes à l'œuvre dans sa façon de faire ;
             - en montrant sa capacité à évaluer les effets de ses actions ainsi que de son mode d'être dans la relation d'aide et à réajuster ses actions à partir de là.

 
Et cela en l’articulant aux dimensions contextuelles adéquates :
- contexte sociétal
- contexte institutionnel
- travail d’équipe
- relations interpersonnelles
- relations de groupe
- cheminement personnel dans la profession
- articulation théorie - pratique
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Dans cette UE d’ « intégration professionnelle », il s’agit pour l’étudiant, au terme de sa formation, de montrer la construction de son identité professionnelle. Le TFE ne peut dès lors s’élaborer a priori. Une expérimentation professionnelle dans la durée est nécessaire pour pouvoir prendre le recul nécessaire à la réflexion.
 
Le TFE constituant la dernière épreuve de la formation, les AA qui composent les 3 blocs seront toutes bases pour la rédaction de celui-ci.
Dans ce sens, les compétences qu’aura montrées l’étudiant au long des 3 Blocs constitueront un appui pour la réalisation de leur TFE.
Contenu:
Le travail de fin d’études est essentiellement un récit structuré de l’expérience et des apprentissages réalisés dans le cadre des stages.
 
A partir de situations éducatives, de questions suscitées par la pratique, l’étudiant est invité à montrer sa démarche d’analyse du problème, ses intuitions, ses essais et erreurs, ses actions, leurs effets dans le court et moyen terme, son positionnement.
 
Ainsi décrite, la démarche du TFE est une aventure professionnelle où l’écriture prend tout son sens dès le début du travail de TFE.
 
A partir du moment où il comprend une présentation claire du contexte, de l’institution, de l’objet du travail et de la pratique singulière de l’étudiant au quotidien, le récit peut se structurer et se construire de manières diverses.
 
Au cours de la rédaction du TFE., l’étudiant va se centrer sur certains aspects, faire des choix dans ce qu’il va relater et approfondir.  Il va ainsi privilégier l’une ou l’autre question prégnante dans SA pratique.
Dispositif d'apprentissage:
Le travail de fin d'études fait donc partie de la session et la journée-mémoire est a priori la dernière épreuve des examens.
 
Chaque étudiant est aidé dans sa démarche d'élaboration du TFE par un professeur-référent.  L’étudiant est invité à prendre contact  avec le « référent- TFE » qui lui est désigné par tirage au sort.
 
Le rôle de ce dernier est d’accompagner le travail d’écriture et de soutenir l’objectif du TFE: traduire, montrer, expliciter le travail d’éducateur,  le « comment je deviens éducateur ». 
Le référent réagit comme premier lecteur, reflète ses premières impressions, compréhensions, incompréhensions, questions.  Il assure un rôle critique.
Il est important de noter que tous les étudiants ont le droit de présenter leur mémoire. Le choix de présenter ou non celui-ci relève donc de la seule responsabilité de l’étudiant. Il peut faire ce choix malgré l’avis contraire du professeur référent.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Le référent évalue le travail fini en fonction de différents critères (cf. la grille d’évaluation du travail de fin d’études (partie écrite)).

Le produit fini est communiqué à des lecteurs extérieurs, professionnels de l’éducation. Ces lecteurs apprécient le TFE suivant les critères du CFEL (cf. la grille d’évaluation) et les critères qui leur paraissent pertinents pour évaluer un travail professionnel.

Une journée de travail en groupe rassemble, dans la mesure du possible, 4 étudiants et 4 lecteurs, sous la présidence d’un intervenant extérieur.  Elle est constituée par les interventions de chacun des étudiants dans le cadre d’un échange à partir des rapports de lecture, des questions et des thématiques dégagées. 

Les lecteurs remettent une cote pour le travail écrit et une cote pour la prestation orale (cf. la grille d’évaluation du TFE (partie orale)).  Ces deux cotes viennent s’ajouter à celle du référent pour constituer la cote globale attribuée au TFE.

En synthèse, le travail de fin d'études est évalué sur 360 points.
  • le professeur référent évalue le texte écrit pour un tiers des points (120 points) ;
  • les deux lecteurs évaluent le texte écrit pour le deuxième tiers (120 points au total)
  • enfin les quatre lecteurs présents lors du jury de TFE évaluent la prestation orale pour le troisième tiers (120 points au total). 
 
C'est le Jury des Examens du CFEL qui délibère en dernière instance de l'admissibilité des candidats au diplôme.
En cas d'échec à la session, l'étudiant peut être reporté en seconde session. Un complément à son TFE peut lui être demandé

Sources, références et bibliographie:
Pour toutes les modalités pratiques précises relatives à l’écriture du TFE, au déroulement de la journée ainsi qu’à leur évaluation, nous vous renvoyons aux documents suivants :
  • « Le travail de fin d’études (TFE) – Cadre institutionnel et exigences du CFEL – Section Educateurs Spécialisés »
  • « Planning définitif et impératif des présentations des TFE »
  • « Note de procédure concernant le travail de fin d’études – Section Educateurs Spécialisés » distribués en vue des journées TFE aux étudiants, référents et intervenants extérieurs.
  • « Grille d’évaluation du travail de fin d’études » : partie écrite
  • « Grille d’évaluation du travail de fin d’études » : partie orale
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Postures et techniques de la relation professionnelle
Responsable de l'UE: WACQUEZ Jehan
Autres enseignants: DE KEYSER Anne, DE MARNEFFE Diane, NIESSEN Denis, VANHERLE Jean, VROOMEN David

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1+2-UE35

Nombre de crédits ECTS: 6,00 crédit(s)

Volume horaire: 72,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Approche systémique du travail socio-éducatif 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Méthodologie du travail collectif 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Techniques de l'entretien individuel 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Postures et techniques de la relation professionnelle
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
1. AA TECHNIQUES DE L ENTRETIEN INDIVIDUEL

Adaptation de l’évaluation

Evaluation initiale :
<s>Pendant 15 minutes, l’étudiant mène un entretien avec le formateur ; celui-ci présente une « difficulté personnelle » qu’il souhaite améliorer. Durant cet entretien, l’étudiant démontre l’acquisition et la mise en œuvre des compétences corporelles et langagières telles que vues et expérimentées au cours. Cet entretien est suivi de 5 minutes de feed-back. Cette épreuve constitue la base pour fonder la cote finale accordée à l’étudiant. Grille d’évaluation à la page suivante</s>
Evaluation adaptée (première et seconde session) :
L’étudiant élabore par écrit un « support » mobilisable dans le cadre d’entretiens
 
Adaptation du dispositif de formation - Marche à suivre :
Dès à présent…
  1. Se (re)connecter à la matière travaillée en début d’année académique
    • Documents de travail (reçu en version papier et disponibles sur la plateforme)
    • Vos notes de cours
    • Les exercices réalisés
    • Le document synthèse PPT  "retour sur la matière"
  2. Adressez vos questions aux membres de votre groupe de TEI (vos réseaux) et à votre formateur de référence (cfr point « modalités de contact » plus haut)
A partir de début mai …
  1. Réaliser une synthèse « brouillon » de la matière. Les grands points travaillés, les éléments les plus importants
  2.  Mettre en forme cette synthèse pour qu’elle devienne un support (référez-vous aux autres points de ce document)
Mi mai …
  1. Tester le support en faisant un petit entretien... avec vous-même, avec les personnes avec qui vous vivez. Par communication téléphonique ou encore par skype.
  2. Prenez le temps d’envoyer votre outil à d’autres étudiants de B3 pour avoir leurs retours
  3. Vérifier le support avec la grille d’évaluation que vous avez à votre disposition
Après la mi-mai …
  1. Modifier/finaliser (en fonction des points 5, 6 et 7)
  2. Envoyer le document en respectant les consignes
Eventuellement, évaluation à la fin du 3ème quadrimestre:
Modalités identiques à l'évaluation du 2ème quadrimestre

2.  AA METHODOLOGIE DU TRAVAIL COLLECTIF et APPROCHE SYSTEMIQUE DU TRAVAIL SOCIO-EDUCATIF
Evaluation au 2ème quadrimestre sous la forme d'une épreuve intégrée
ne concerne que les étudiants partis dans des projets Erasmus lors du 1er quadrimestre


Examen sous la forme de l'envoi aux 2 formateurs concernés, à savoir David Vroomen et Jehan Wacquez d'un écrit autour d’une situation de terrain de son stage.
A partir de cette situation, l’étudiant montre comment il utilise concrètement les outils et concepts issus des 2 AA qui peuvent lui être utiles pour répondre à la situation rencontrée en explicitant observation, analyse et actes concrets d’intervention.

NB : le canevas (grille d’évaluation) se trouve sur la plateforme elearning.
 
Eventuellement, évaluation à la fin du 3ème quadrimestre:
Modalités identiques à l'évaluation du 2ème quadrimestre.
Cela signifie que les étudiants qui ont échoué à l'épreuve intégrée à la fin du 1er quadrimestre enverront un travail écrit aux formateurs qui les ont interrogé lors de la session de janvier, à savoir pour les 3A et 3B à David Vroomen et Jehan Wacquez, et pour les 3C et 3D à Diane De Marneffe et Anne De Keyser
Objectif(s)
- Adopter des postures d’intervention professionnelles susceptibles de relancer la dynamique du système et de permettre à l’autre de se repositionner.
- Prendre conscience et analyser les effets de notre manière d’être en relation avec l’autre.
- Apprendre à utiliser son histoire et ses ressources personnelles pour les mettre au service de l’autre.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Acquis d’apprentissage spécifiques :
 
Au terme de l’UE, l’étudiant adopte, dans des situations de pratique professionnelle fictives ou réelles, les postures professionnelles suivantes:
  1. Il collecte avec attention tous les éléments d’observation susceptibles de nourrir son analyse et son action.
  2. Il analyse ses observations à un niveau individuel et collectif (groupe de bénéficiaires, équipe, institution et réseau), et en s’appuyant sur des techniques et des concepts pertinents.
  3. Il dégage des pistes d’intervention concrètes pour/avec l’autre.
 
 
Acquis d’apprentissage terminaux visés :
  1. AAT 4 : l’étudiant en fin de formation construit des interventions adéquates aux réalités rencontrées, au moyen d’outils d’analyse appropriés.
  2. AAT 5 : l’étudiant en fin de formation construit, évalue et réajuste ses interventions en identifiant dans l’ « ici et maintenant » les ressources et compétences des personnes, afin de favoriser leur développement et leur émancipation.
  3. AAT 6 : l’étudiant en fin de formation exerce son « savoir y faire » relationnel dans la rencontre avec la personne.
Contenu:
Les étudiants expérimentent diverses postures et techniques relationnelles et se familiarisent aux approches théoriques qui les sous-tendent. Ils tentent ensuite en stage de s’inspirer de ces approches et d’intégrer ces postures et techniques à leur pratique professionnelle. Pour les activités d'apprentissages de méthodologie du travail collectif et d'approche systémique du travail socio-éducatif, divers exercices pratiques auront lieu avant la session de janvier afin de fixer ces apprentissages. Et en fin d’année, dans le cadre de l'activité d'apprentissage techniques de l'entretien individuel, divers exercices pratiques seront également destinés à cette même fin.

 
Dispositif d'apprentissage:
Activités d’apprentissage Avant le stage
(18h)
OUTILLAGE
BAGAGE THEORIQUE
MISE AU TRAVAIL
Pendant le stage
 
APPLICATION ET EXERCICES D’INTEGRATION (6h)
Après le stage
(6h)
EXERCICES D’INTEGRATION
Techniques de l’entretien individuel Présentation du cadre théorique et des outils de la PNL, permettant  de travailler sur la forme de l’entretien et sur la position relationnelle :
  • L’avant-entretien : offrir une page blanche à l’autre, se dégager des catégorisations.
  • Présupposés de la PNL,  la carte du monde.
  • L’accueil, l’entretien lui-même.
  • La clôture de l’entretien.
Ensuite à partir de mises en situations individuelles, l’étudiant est mis au travail sur ses postures en entretien. On interroge le présent et ses effets.
On se familiarise à un outillage à travers divers exercices  en vue de le mettre en application en stage.
 
 
 
 
A partir des concepts et outils utilisés, les étudiants expérimentent certains  positionnements en stage. Quels sont les effets concrets produits ?
Quelle action éducative constructive pour l’autre ?
 
 
Les étudiants mènent et analysent divers entretiens individuels afin de se préparer à l’examen oral.
Méthodologie du travail collectif Présentation de l’approche dialectique à partir duquel les étudiant identifient les axes dialectiques  permettant d’analyser la dynamique de notre vie sociale et relationnelle. Les étudiants explorent ensuite, par trios, leur propre trajectoire sociale individuelle et collective à travers ces axes et tâchent d’en identifier les effets dans le champ professionnel. A partir des concepts et outils utilisés, les étudiants expérimentent certains  positionnements en stage. Quels sont les effets concrets produits ?
Quelle action éducative constructive pour l’autre ?
 
 
 
Préparation de l’épreuve intégrée (analyse de séquences de films assimilables à des situations de terrain) : quelques séquences sont analysées en classe en suivant un canevas précis (grille d’évaluation):
  • Observation
  • Liens personnels
  • Analyse
  • Intervention
 
Approche systémique
du travail socio-éducatif
A partir d’une série de concepts issus de trois modèles (Bowen, Dessoy et Nagy), qui sont présentés de manière illustrée par le biais de situations privées et professionnelles, l’étudiant est mis au travail sur son histoire personnelle.
On interroge l’histoire privée afin d’en dégager des atouts et des freins pour l’histoire professionnelle.
 
 
 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Chacun des trois acquis d’apprentissage de cette UE est évalué à travers deux épreuves qui prennent place :
  • à la fin du premier quadrimestre pour une épreuve intégrée des AA méthodologie du travail collectif et approche systémique du travail socio-éducatif ;
  • à la fin du deuxième quadrimestre pour une épreuve en techniques de l'entretien individuel ;
  • éventuellement à la fin du troisième quadrimestre (modalités identiques).
L’UE dans son ensemble et chacune des activités qui la compose sont remédiables d’un quadrimestre à l’autre.
Epreuve 1
2/3 des points de l’UE
 
Méthodologie du travail collectif et approche systémique du travail socio-éducatif (épreuve intégrée)
Examen oral individuel où l’étudiant amène un écrit autour d’une situation de terrain de son stage.
A partir de cette situation, l’étudiant montre comment il utilise concrètement les outils et concepts issus des 2 AA qui peuvent lui être utiles pour répondre à la situation rencontrée en explicitant observation, analyse et actes concrets d’intervention.
L’examen se déroule sous forme d’un entretien face à un duo de formateurs.
NB : le canevas (grille d’évaluation) est préalablement transmis aux étudiants.
Epreuve 2
1/3 des points de l’UE
 
Techniques de l’entretien individuel
Examen oral individuel consistant en une mise en situation d’entretien.
L’étudiant doit utiliser les outils expérimentés pendant l’année de manière ajustée à la situation et agir dans l’intérêt du bénéficiaire.



Modalités d’établissement de la note finale de l’UE

Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.


Pondération : Total sur 60 points
· Approche systémique du travail socio-éducaif + Méthodologie du travail collectif  : 40 points
. Techniques de l'entretien individuel : 20 points
Sources, références et bibliographie:
Techniques de l'entretien individuel:

BAVISTER, S. VICKERS, A. (2008) La PNL : Mode d’emploi. Leduc édition, Paris.
CAPUL, M. LEMAY M. (2009) De l’éducation spécialisée : chapitre 8 la conduite des entretiens. ERES,  Toulouse.
CUDICIO, C. (2011) La PNL. Eyrolles, Mayenne.
DESIR, M-J. Technique de l’entretien individuel. HELMo CFEL, Liège.
DE VITO, J. (2008) La communication interpersonnelle : chapitres 8 et 9.  ERPI, France.
LIEGEOIS, M.(2007) Former à l’entretien de soutien psychologique. Lamarre, Rueil-Malmaison.
MUCCHIELLI, R. (2013) L’entretien de face à face dans la relation d’aide. ESF, Issy-les Moulinaux.
TREMBLAY, L. (2008) La relation d’aide : Développer des compétences pour mieux aider. Chronique Sociale, Lyon.


Méthodologie du travail collectif :
 
BROHM, J-M. (2003) Les principes de la dialectique, Éditions de La Passion, Paris.
BRUAIRE, C. (1993) La Dialectique, PUF, coll. « Que sais-je ? », Paris.
De GAULEJAC, V. (2016) La névrose de classe : trajectoire sociale et conflits d’identité, Petite Bibliothèque Payot, Paris.
FUSTIER, M. (1986) Pratique de la dialectique, ESF, Paris.
LEGRAND, M. (1993) L’approche biographique, Hommes et Perspectives/Desclée de Brouwer, Marseille/Paris.
PAGES, C (2015) Qu’est-ce que la dialectique, Vrin, Paris
ROJZMAN, C (2009) Bien vivre avec les autres. Une nouvelle approche : la thérapie sociale, Larousse, Paris.
 
Approche systémique du travail socio-éducatif :
 
Voir dossiers de lecture sur le cours en ligne : https://learn.helmo.be/mod/glossary/view.php
Supports pédagogiques:
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Pratique et outils de la profession
Responsable de l'UE: RENARD Emmanuel
Autres enseignants: DE MARNEFFE Diane, DELWICK Cécile, FOGUENNE Bénédicte, LELOTTE Christian

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre, 2ème quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1+2-UE34

Nombre de crédits ECTS: 23,00 crédit(s)

Volume horaire: 571,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Déontologie et éthique professionnelle 2,00 crédit(s) 20,00 heure(s)
Formation à la neutralité 20,00 heure(s)
Pratique et réflexion professionnelles 18,00 crédit(s) 495,00 heure(s)
Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif 3,00 crédit(s) 36,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
  • Pratique et outils de la profession
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :

Dispositif d'apprentissage:

Neutralité:

Au vu des circonstances exceptionnelles, pour les étudiants qui n'auraient pas encore eu l'occasion de suivre le cours, celui-ci est remplacé par une réflexion sur les enjeux professionnels de la pandémie actuelle, réflexion ponctuée par un rendez-vous (visioconférence) avec le formateur.

Pratique et réflexion professionnelle :

L’activité d’apprentissage se conçoit comme un processus qui s’appuie :

  • sur le dispositif factuel suivant : stage de 340h (soit, en raison des circonstances générées par la pandémie « Covid-19 » et dans le respect du cadre fixé par le ministère, 75% des 455 h initialement prévues), rencontres avec le référent de stage, séminaires, entretiens individuels et travaux demandés ;
  • sur l’articulation entre engagement sur le terrain, questionnement, formulation d’hypothèses d’analyse et d’action, et compréhension de sa dynamique personnelle.


Mode d'évaluation (y compris pondération relative):

Déontologie et éthique professionnelle (20 points) :
L’examen portera d’une manière générale sur l’appropriation des compétences visées par le cours. Il s’appuiera sur les démarches et travaux que l’étudiant sera invité à élaborer tout au long de l’année et à présenter à l’examen.
 
1ère session :
L’évaluation se fera sur base de 2 travaux que l’étudiant devra faire parvenir par voie électronique via l’espace dédié au cours sur E-Learning pour la date précisée dans l’horaire des examens.
Ils vérifieront la capacité de l’étudiant à se situer et à se positionner du point de vue déontologique et éthique dans la sphère professionnelle.
Les consignes précises de ces travaux seront communiquées par mail officiel dans la 1ère semaine du mois de mai et déposées sur E-Learning.
En 2e session :
Les modalités d'évaluation seront identiques à celles de la 1ère session. Si les conditions le permettent, un examen oral pourra éventuellement être organisé pour permettre à l'étudiant d'expliciter certains aspects de ses travaux écrits.

Pratique et réflexion professionnelle (360 points) :

1ère session :
Les acquis d’apprentissage sont évalués aussi bien dans le stage, dans le séminaire, dans les travaux demandés, que lors des entretiens individuels (voir le carnet de pratique et réflexion professionnelles ainsi que les modifications des modalités d’évaluation liées aux circonstances générées par la pandémie « Covid-19 » dans le complément au carnet de pratique et réflexion professionnelles communiquées par mail à l’adresse « helmo » des étudiants et déposées sur l’espace dédié à l’Activité d’apprentissage sur E-Learning.) et de la recherche de stage.

 
Eventuelles connaissances et compétences préalables:
Les Acquis apprentissage des UE « Pratique et outils de la profession » (UE 14 et UE 24) des Blocs 1 et 2, de même que les Acquis apprentissage de l’UE 21 « Influences sociales et institutionnelles », activité « Droit ».
Objectif(s)
Développer une position professionnelle autonome et responsable traduite en actes concrets :
- respectueuse de l’éthique ;
- élaborée dans une démarche de pratique réflexive ;
- qui s’appuie sur des outils conceptuels et méthodologiques appropriés ;
- construite et portée dans une dynamique de collaboration.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Toutes les 6 compétences du référentiel sont visées (Cf. le Profil de formation)
 
AAT 1 :
L’étudiant en fin de formation traduit en mots, tant par écrit qu’oralement, les situations vécues et les actions éducatives de manière à les partager et y réfléchir avec sens critique (vers C1)
AAS 1a :
L’étudiant en fin de formation traduit en mots, tant par écrit qu’oralement, les situations professionnelles et les actions éducatives de manière à les partager et y réfléchir avec sens critique.
AAS 1b :
Interpellé, il explicite ses choix et démarches professionnels.
 
AAT 2 :
L’étudiant en fin de formation ajuste  sa pratique professionnelle en respectant un cadre déontologique et  une démarche éthique (vers C2)
AAS 2a :
L’étudiant en fin de formation inscrit son action professionnelle dans le cadre réglementaire valant pour le lieu où il travaille
AAS 2b :
Il explicite le mandat qui est le sien en regard des situations qu’il rencontre
AAS 2c :
Il explicite et justifie ses choix professionnels concrets, dans des situations courantes ou problématiques, en mettant en évidence les principes et valeurs auxquels il se réfère.
 
AAT 3 :
L’étudiant en fin de formation s’engage en  tant que professionnel acteur de la vie institutionnelle et sociétale (vers C3).
AAS 3a :
L’étudiant en fin de formation démontre comment il s’engage avec et pour les personnes dont il a la charge
AAS 3b :
Il démontre comment il travaille et réfléchit en équipe
AAS 3c :
Il démontre comment il s’inscrit dans le projet institutionnel et y participe de manière active
 
AAT 4 :
L’étudiant en fin de formation construira des interventions adéquates aux réalités rencontrées,  au moyen d’outils d’analyse appropriés (vers C4).
AAS 4 :
L’étudiant en fin de formation construit des interventions adéquates aux réalités rencontrées au moyen d’outils d’analyse appropriés
 
AAT 5 :
L’étudiant en fin de formation construira des interventions en identifiant dans l’ «ici et maintenant » les ressources et compétences des personnes, afin d’ouvrir le champ des possibles.
AAS 5a :
L’étudiant en fin de formation démontre qu’il identifie les fragilités, les ressources et les compétences des personnes et des situations
AAS 5b :
Il construit ses interventions en tenant compte du contexte et en tenant compte du travail d’équipe 
AAS 5c :
Il évalue son action éducative et envisage des possibilités de réajustement de celle-ci
 
AAT 6 :
L’étudiant en fin de formation exerce son « savoir-y -aire » relationnel dans la rencontre avec la personne (vers C6).
AAS 6a :
L’étudiant en fin de formation instaure des échanges respectueux de l’autre et de lui-même.
AAS 6bc :
Il varie les positions qu’il prend en situation
AAS 6c :
Il privilégie une approche globale de la personne mobilisant tous les registres relationnels (corporel, verbal, …)
 
Contenu:
Déontologie et éthique professionnelle :
  • Définition de la déontologie et de l’éthique professionnelle.  La notion de cadre professionnel.
  • Différence entre morale et éthique. Autrui comme ouverture du champ éthique. Le champ éthique comme paradoxe et comme problème. Le choix et sa responsabilité. Le rapport aux normes.
  • Réflexion éthique sur la relation éducative et les valeurs professionnelles.
  • Élaboration de problèmes éthiques concrets amenés par les étudiants.
  • Questions de déontologie et d’éthique professionnelles délicates liées à la position spécifique de l’éducateur. Frontière entre le « personnel » et le « professionnel ».
  • Les codes déontologiques auxquels la profession a affaire: le code du S.A.J., ceux de diverses professions de relation d’aide.
  • Les références éthiques et les dispositifs institutionnels qui ont cours dans les milieux de stage
  • Statut de l’éducateur et spécificité professionnelle. Rapports avec les professions voisines, identité au-delà des différences entre secteurs.
 
Formation à la neutralité :
  • Définition de la notion de « neutralité » conformément au Décret de 2003 définissant la Neutralité inhérente à l’enseignement officiel subventionné.
  • Réflexion sur la thématique de la reconnaissance et de la place accordée à l’expression des convictions religieuses et philosophiques en Belgique. 
  • Réflexion sur les repères permettant de guider un positionnement professionnel vis-à-vis de cette thématique.



Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif :
  • (Re) connaissance de la méthodologie de l’intervention éducative de l’éducateur spécialisé, de concepts et d’outils inscrits dans un contexte politique et économique, un contexte institutionnel et de valeurs.
  • Réflexions et éclairage de sa pratique à l’aide d’auteurs, d’ouvrages et de documents pédagogiques)
  • Conception, analyse ou reconstruction d’une intervention éducative ajustée à son lieu de stage et aux singularités des situations.

Pratique et réflexion professionnelles :
  • S’inscrire dans une pratique de terrain ;
  • Réfléchir individuellement et collectivement, dans l’échange, sa pratique ;
  • Construire des interventions éducatives alliant savoir, créativité et recherche avec des co-intervenants dans des réalités humaines complexes ;
  • Concrétiser ces interventions dans une réalité institutionnelle donnée ;
  • Evaluer les effets de ces interventions et éventuellement les réajuster.
Dispositif d'apprentissage:
Déontologie et éthique professionnelle :
  • Travaux d’appropriation et d’explicitation à effectuer par chaque étudiant tout au long de l’année
  • Exposé par le formateur et discussion des concepts permettant de penser le positionnement et le cadre professionnel de l’éducateur spécialisé.
  • Recherche partagée des principes et valeurs guidant le positionnement professionnel de chacun.
  • Réflexion et discussion à partir de situations pratiques concrètes amenées par les étudiants.
  • Relevé par chaque étudiant des balises et des indicateurs concrets lui permettant de construire et d’expliciter son positionnement professionnel.
  • Elaboration de dispositifs augmentant le « confort éthique » concret sur le lieu de travail.
 
Formation à la neutralité
Exposés du formateur et discussion avec les étudiants
Démarches autonomes menées par les étudiants (participation à une journée d’études ou une conférence, visite d’une exposition abordant un thème en lien avec le cours).


Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif :
  • Témoignages (vidéo, récits) d’éducateurs sur leurs recherches dans leurs démarches méthodologiques
  • Avec des outils du cours, travaux de groupes et individuels sur des situations de stage : exploration, questionnement, analyse des pratiques, (re)construction d’interventions.
  • Eclairage théorique par le formateur et discussion des concepts pédagogiques permettant de penser une action éducative cohérente
  • Rencontre et partages avec des intervenants extérieurs.
  • Transmission et échanges avec le bloc 1.
 
Pratique et réflexion professionnelle :
L’activité d’apprentissage se conçoit comme un processus qui s’appuie :
  • sur le dispositif factuel suivant : stage de 455 h, rencontres avec le référent de stage, séminaires, entretiens individuels et travaux demandés ;
  • sur l’articulation entre engagement sur le terrain, questionnement, formulation d’hypothèses d’analyse et d’action, et compréhension de sa dynamique personnelle.
 
Ce processus est détaillé dans le « Carnet de pratique et de réflexion professionnelles » du bloc 3.
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Déontologie et éthique professionnelle (20 points) :
  1. La cote finale sera fixée à partir de l’examen tout en tenant compte de la participation au cours.
    - L’étudiant devra s’informer de ce qui existe en matière de références déontologiques et éthiques ainsi que de dispositifs institutionnels en matière déontologique et éthique existant sur le lieu de stage. L’étudiant devra rentrer la liste de ces textes de référence et des dispositifs existant au plus tard pour la fin du mois de janvier. (Date précise communiquée au début du stage). Cette liste sera si besoin explicitée, amendée, améliorée et complétée pour le jour de l’examen ; elle reprendra aussi, éventuellement, les propositions de balises ou de dispositifs que l’étudiant imaginerait important d’introduire dans l’institution de stage.
L’étudiant qui n’aurait pas effectué cette recherche se verra automatiquement retirer 5 points de la cote de l’examen.
- L’examen sera oral et portera d’une manière générale sur l’appropriation des compétences visées par le cours. Il s’appuiera sur les démarches et travaux que l’étudiant sera invité à élaborer tout au long de l’année et à présenter à l’examen. Les consignes précises de ces travaux seront communiquées au cours et déposées sur E-Learning.Ils vérifieront  la capacité de l’étudiant à se situer et à se positionner du point de vue déontologique et éthique dans la sphère professionnelle.
 

Formation à la neutralité (0 pts)
 
L’activité de formation ne donne pas lieu à une évaluation.  Elle n’intervient donc pas dans l’établissement de la note finale de l’UE.  A son terme, l’étudiant recevra une attestation de suivi de la formation.
Un(e) étudiant(e), qui n’aurait pas participé à au moins ¾ des heures des cours organisés au CFEL, ne recevra pas cette attestation.

 
Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif (40 points) :
L’évaluation portera sur un travail écrit personnel présentant une approche réflexive, critique, une analyse de sa propre méthodologie sur le lieu de stage ou du modèle pédagogique de référence du lieu du stage, au moyen d’éléments du cours. Les indicateurs de réussite seront :
  • La présentation de la situation d’après la démarche méthodologique de l’intervention éducative ;
  • L’utilisation de concepts pédagogiques et d’outils vus au cours et éventuellement dans d’autres cours;
  • La capacité de nommer des méthodologies ;
  • La richesse des éléments empruntés au cours La pertinence de l’analyse, de la réflexion, de l’évaluation et du réajustement de l’intervention proposés.
Pour la seconde session, un complément se basant sur un feed-back personnalisé devra permettre à chaque étudiant de mieux démontrer qu’il a atteint les objectifs du cours.
                                                                                
Pratique et réflexion professionnelle (360 points) :

Echec remédiable et non-remédiable :

L’Activité d’Apprentissage intitulée « Pratique et réflexion  professionnelles » comprise dans l’UE 34 « Pratique et outils de la profession » peut donner lieu, lors des évaluations du 2e quadrimestre à une cote en échec non-remédiable (inférieure à 9/20).

Un échec non-remédiable signifie que la cote sera alors bloquée et que l’étudiant.e  ne pourra pas représenter l’évaluation de cette activité d’apprentissage lors du 3e quadrimestre. Le motif en est que les compétences encore à acquérir supposent de refaire un stage et qu’il n’y a pas de possibilité de réorganiser un stage supervisé durant les vacances scolaires. A noter que l’étudiant.e aura néanmoins accès aux évaluations du 3e quadrimestre pour les autres activités d’apprentissage qu’il devrait représenter.

1ère session :

Les acquis d’apprentissage sont évalués aussi bien dans le stage, dans le séminaire, dans les travaux demandés, que lors des entretiens individuels (voir le carnet de pratique et réflexion professionnelles) et de la recherche de stage.

 2ème session :

Si l’évaluation de première session donne lieu à un échec jugé remédiable, l’étudiant.e peut passer l’épreuve de seconde session relative à l’Activité d’Apprentissage. Cette évaluation portera essentiellement sur la ou les compétences non acquises à l’issue de la première session. La cote qui sera établie à l’issue de la seconde session tiendra donc compte des compétences déjà acquises en première session ainsi que celles évaluées en seconde session.

Les modalités d’évaluation seront dès lors précisées dans un contrat individuel en tenant compte des acquis de la 1ère session.


Modalités d’établissement de la note finale de l’UE
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.

Si l’UE 34 est en échec en raison d’un échec dans l’activité d’apprentissage « Pratique et réflexion professionnelles », l’UE 34 ne pourra pas être validée et le jury ne pourra en conséquence décider de la réussite de l’ensemble du programme annuel de l’étudiant.

Pondération : Total sur 420 points
  • Déontologie et Ethique professionnelle : 20 points
  • Formation à la neutralité : non évalué
  • Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif : 40 points
  • Pratique et réflexion professionnelle : 360 points


 
Sources, références et bibliographie:
Ces diverses références sont précisées dans les documents distribués dans chaque activité de formation
Supports pédagogiques:
Déontologie et éthique professionnelle :
Syllabus disponible en début d’activité d’apprentissage
 
Pédagogie : concepts et méthodes du travail socio-éducatif :
Notes de cours
 
Pratique et réflexion professionnelle :
Carnet de Pratique et réflexion professionnelles


Lien vers e-learning : https://elearning.helmo.be/course/index.php?categoryid=1176
 
Logo HELMo Section(s): Fiche descriptive d'une unité d'enseignement
2019-2020
Bachelier : Educateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif
Sujet et milieu institutionnel
Responsable de l'UE: MARTINEZ SOLIS Maria Teresa
Autres enseignants: BOUCKAERT Bertrand, DELVAUX Matthieu, OULED EL BEY Saïd, RENARD Emmanuel

Institut: CFEL

Unité obligatoire: Oui

Place dans le programme: 3ème bloc

Langue d'enseignement: Français

Langue d'évaluation: Français

Période de l'année: 1er quadrimestre

Cycle: 1er cycle

Niveau du CEC: Niveau 6

Identification de l'unité d'enseignement: C1-B3-Q1-UE32

Nombre de crédits ECTS: 6,00 crédit(s)

Volume horaire: 84,00 heure(s)

Liste des activités d'apprentissage et leur volume horaire :
Analyse des institutions 2,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Gestion des lieux de vie et de leur sécurité 2,00 crédit(s) 24,00 heure(s)
Philosophie 2,00 crédit(s) 30,00 heure(s)
Unités d'enseignement prérequises: Unités d'enseignement corequises:
Aucune
Aucune
Modalités exceptionnelles covid-19 : 2019/2020 :
Modification des modalités d'évaluation de l'A.A : Gestion des lieux de vie.

L'évaluation en seconde session du cours "Gestion des lieux de vie" aura lieu dans le cadre d'un travail écrit individuel. Les consignes de ce travail écrit restent les mêmes que celles annocées dans cette fiche UE du cours. Les criteres d'évaluation et les acquis d'apprentissage restent inchangés.

Modifications des modalités de'évaluation de l'A.A : Analyse des institutions

Pour la seconde session, une épreuve sous forme de questionnaire à distance (questions écrites et ouvertes via un test synchrone sur elearning ) sera organisé à une date précise et commune pour tous les étudiants.
Le contenu est identique à celui de la session de janvier.

Modifications des modalités de'évaluation de l'A.A : Philosophie

En seconde session, l'étudiant sera soit invité à remettre, à compléter ou à améliorer le portefeuille de travaux demandé.
Le dépôt des travaux écrits ainsi que, de manière générale, les échanges écrits avec le professeur, se feront uniquement par mail, au moyen des adresses HELMo de l’enseignant et de l’étudiant concernés. Rappelons à ce propos un extrait du Règlement des études de HELMo: « Une adresse électronique est créée pour chaque étudiant […] et sera utilisée comme moyen de communication officiel entre la Haute Ecole et celui-ci […]. Les étudiants sont invités à relever leur boîte mail régulièrement (a minima tous les 3 jours calendrier) […] ».
Objectif(s)
Analyser et comprendre les contextes matériels, organisationnels, institutionnels, idéologiques du travail de l’éducateur spécialisé afin d’en dégager des pistes à visée éducative.
Acquis d'apprentissage (AA) et compétences :
Au terme de cette unité d’enseignement, l’étudiant :
  • AAS1 : définit et illustre des concepts (philosophiques, anthropologiques, sociologiques,…) permettant de comprendre l’influence des contextes spatiaux, institutionnels et organisationnels ainsi que des idéologies sur le travail de l’éducateur spécialisé. (AAT1)
  • AAS2 : utilise adéquatement ces concepts dans des situations concrètes afin d’interroger et d’analyser le contexte de la relation éducative et sa posture professionnelle dans celle-ci. (AAT1 et AAT4)
  • AAS3 : articule son analyse, sa posture professionnelle, le contexte et le projet institutionnel afin d'identifier des pistes de régulation adéquates et à visée éducative. (AAT4)
Contenu:
Chacune des 3 activités d’apprentissage part du principe que sujet et milieu institutionnel sont interdépendants et qu’une plus fine compréhension des différents aspects de leur articulation permet d’ajuster son action éducative.
Des approches théoriques permettant la compréhension des contextes (matériels, organisationnels, institutionnels et idéologiques) sont abordées et exemplifiées de manière concrète notamment à partir de situations en relation avec la réalité professionnelle de l’éducateur spécialisé ; les notions utilisées pour nommer les éléments de ces situations sont interrogées et réfléchies.
Les étudiants s’exercent à l’analyse de ces contextes et à la conceptualisation de ces notions dans le cadre spécifique des différentes activités d’apprentissage.
La théorie et les approches expérimentées sont réinvesties dans une réflexion personnelle sur des éléments professionnels.
Dispositif d'apprentissage:
Une idée centrale qui anime les Activités d’apprentissage de l’UE est qu’une problématique en rapport avec le métier peut être envisagée en mobilisant les différentes dimensions proposées dans chacune d’entre elle. Si et seulement si l’organisation du calendrier permet de mettre sur pied une activité commune, celle-ci pourrait s’attacher à le montrer. Il s’agirait à la fois d’introduire les contenus qui seront développés et de sensibiliser les étudiants à la manière dont les différentes activités d’apprentissage peuvent s’articuler dans une réflexion professionnelle.
Ces dernières développent de toute façon leur approche spécifique de manière séparée.
Selon l’avancement des apprentissages, un moment d’intégration pourra être organisé au milieu du quadrimestre. Les étudiants pourront y découvrir l’utilisation conjointe des concepts et outils développés aux cours.
 
Analyse des institutions
 
Au terme du cours, l’étudiant sera capable de :
- Penser la pratique de l’éducateur spécialisé comme en lien avec un système organisationnel particulier (le lieu d’exercice de cette pratique), lui-même dépendant d’un contexte global d’évolution des politiques sociales (et de l’organisation concrète de ces dernières).
- Comprendre les liens qui s’établissent entre les différents sous-systèmes organisationnels et maîtriser certains outils destinés à analyser ces différents sous-systèmes.
- Conscientiser les liens possibles entre analyse organisationnelle et intervention, entre analyse organisationnelle et questionnement professionnel de l’éducateur spécialisé.
 
De cette façon, il pourra prendre position et aider l’autre à prendre position comme acteur dans une équipe et dans une organisation.
 
Partant de l’examen de la notion d’institution, le cours envisagera une série d’aspects essentiels à considérer afin de construire un positionnement professionnel qui tienne compte des caractéristiques organisationnelles (et des enjeux liés à celles-ci) du lieu d’exercice de la pratique professionnelle.
 
Les activités proposées visent à expérimenter une démarche d’analyse de lieux de stage qui pourra être appliquée à tout contexte professionnel et à sensibiliser l’étudiant aux liens qui peuvent être établis entre intervention et analyse de l’organisation.
 
Le travail de réflexion, de compréhension et d’expérimentation des thèmes développés prendra appui sur
- les différents documents proposés (notes de cours, références théoriques, articles, grilles d’analyse,…)
- les expériences professionnelles et/ou les représentations des étudiants.
 
Les étudiants seront amenés à :
- rédiger et/ou présenter des travaux individuels et/ou de groupe
- effectuer des recherches personnelles
- réaliser des exercices
 

Gestion des lieux de vie et de leur sécurité
 
Au terme du cours, l’étudiant sera capable de :
 
  • Lire, décrire et analyser un espace au niveau de son ambiance, de sa sécurité, de son organisation spatiale et de la place que chacun y occupe.
  • Organiser et penser l’espace en fonction d’un projet éducatif, d’une action éducative.
  • Montrer, en lien avec le terrain, comment l’espace peut être le support de la relation éducative, le lieu où elle se construit et s’ancre (le lieu dans un sens large : depuis les espaces interpersonnels en passant par la disposition des lieux dans un bâtiment, jusqu’à l’organisation urbaine d’un quartier, par exemple)
  • Appréhender l’espace comme un langage
 
Les aspects théoriques seront abordés dans la perspective d’une confrontation avec les réalités de terrain et notamment celles vécues par les étudiants dans leurs stages.
 
Le cours sera dispensé en articulation avec le stage, de façon à accompagner une démarche d'analyse de terrain. Le dispositif prévoit une alternance entre moments de travail en classe avec les deux formateurs et moments de travail en autonomie. Ces derniers seront dédiés, en particulier, à l'analyse du lieu de stage ou de situations éducatives mettant en jeu une question liée à l'espace, son organisation et la façon dont il est vécu.
 

Philosophie
 
Le cours alternera différents moments :
- Exposés par le formateur
- Débats dirigés ou cadrés méthodologiquement
- Recherches menées individuellement ou en groupe


Sur base de ces différents apports, les étudiants réaliseront des travaux appliquant la matière vue au cours à des situations de terrain..
 
Mode d'évaluation (y compris pondération relative):
Chaque Activité d’Apprentissage est évaluée selon des modalités spécifiques :
 
Analyse des Institutions :
Un examen écrit évaluera si l’étudiant connaît, comprend et est capable de mobiliser les concepts, notions et outils proposés et de les appliquer à un terrain professionnel afin de l’envisager dans les différents aspects identifiés au cours.
 
Gestion des lieux de vie :
Dans le cadre d'un examen oral, l’étudiant présentera une analyse réflexive d’un espace de l'institution dans laquelle il a réalisé son stage et, le cas échéant, une ou plusieurs situations éducatives mettant en jeu une question liée à l'espace. Pour ce faire, il utilisera en particulier les outils et concepts abordés au cours.
 
Philosophie :
Les étudiants réaliseront, en classe et sous la supervision du professeur, un portefeuille de travaux qui sera évalué hors session. Dans ce contexte, la présence des étudiants au cours est nécessaire et interviendra dans l’évaluation.
En seconde session, l'étudiant sera soit invité à remettre, à compléter ou à améliorer le portefeuille de travaux demandé.
Le dépôt des travaux écrits ainsi que, de manière générale, les échanges écrits avec le professeur, se feront uniquement par mail, au moyen des adresses HELMo de l’enseignant et de l’étudiant concernés. Rappelons à ce propos un extrait du Règlement des études de HELMo: « Une adresse électronique est créée pour chaque étudiant […] et sera utilisée comme moyen de communication officiel entre la Haute Ecole et celui-ci […]. Les étudiants sont invités à relever leur boîte mail régulièrement (a minima tous les 3 jours calendrier) […] ».



Modalités d’établissement de la note finale de l’UE
Si toutes les épreuves de l'UE aboutissent à une cote supérieure ou égale à 10/20, la note de l'UE consiste en une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves.

Si l'étudiant obtient une cote comprise entre 8 et  moins de 10/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE ne pourra excéder 9/20. Dans ce cas, la note sera donc calculée par une moyenne pondérée des notes aux différentes épreuves, mais avec un plafond de 9/20.

Si l'étudiant obtient une cote inférieure à 8/20 pour une des épreuves de l'UE, alors la note de l'UE sera équivalente à la cote la plus basse de l'UE.



Pondération :
Analyse des institutions : 30 points
Gestion des lieux de vie et de leur sécurité : 20 points
Philosophie : 30 points


 
Sources, références et bibliographie:
Cf. Documents proposés dans le cadre des activités d’apprentissage
Supports pédagogiques:
Analyse des institutions
Des diapositives seront à télécharger. Il s'agira de les compléter par des notes de cours. Différents documents (articles, extraits de presse, exercices complémentaires, etc.) seront également transmis aux étudiants en cours d’année.
 
Philosophie
Des notes ou des diapositives supports des exposés seront mises à disposition des étudiants.
 
Gestion des lieux de vie :
Les supports pédagogiques reposeront sur la prise de notes en classe, ainsi que sur les livres, textes ou documents disponibles à la bibliothèque ou distribués en classe.

Lien vers e-learning : https://elearning.helmo.be/course/index.php?categoryid=1173